Page images
PDF
EPUB
[ocr errors][ocr errors][ocr errors]

seulement les Secours promis ci-dessous dans l'Article VI. de cette Alliance, mais aussi, les affaires & la necessité le requerant, de declarer la Guerre à l'Agreffeur, d'agir de concert contre ledit Agreffeur par la voye des Armes & de ne point faire la Paix avec lui, fans avoir auparavant obtenu reparation des injustices & dommages, & fans un entier confentement de Sa Sacrée Majesté Imperiale & Catholique.

III. D'un autre côté, Sa Majesté Imperiate & Catholique promet reciproquement, & prend sur foi la garantie de tous les Royaumes, Provinces & Etats', poffedez en Europe par Sa Majesté de toute la Russie; &, fi Sa Sacrée Majesté de toute la Russie, pour quelque caufe que ce soit, est attaquée hoftilement par qui que ce foit, alors Sa Sacrée Majesté Imperiale & Catholique promet reciproquement, non seulement de lui envoyer exactement les Secours ci-dessous ftipulez dans l'Article VI. de ce Traité, mais aussi, les affaires & la nécessité le requerant, de decla rer la Guerre à l'Agresseur, d'agir d'un commun consentement , & de ne point faire la Paix, sans avoir tiré raison des dommages, & fans une entiere aprobation de Sa Sacrée Majesté de toute la Ruflie.

IV. En vertu de cette Confederation & Amitié, les Princes contractans promettent de recommander serieusement à leurs Ministres Télidens dans les Cours des Princes Etrangers, de conferer amiablement ensemble fur les affaires qui se présenteront, de s'entre-aider conjointement à foûtenir les interêts de l'un & de l'autre, & de travailler d'un éffort

"com

[merged small][ocr errors][ocr errors][merged small][ocr errors]

on

commun à tout ce qui paroitra être de l'avana tage de leurs Principaux.

V. Nulle des deux Parties contractantes n'accordera refuge, ni fecours, ni protection à leurs Sujets & Vaffaux rebelles; &, fi Pune vient à decouvrir quelques deffeins ou machinations, qui fe tramerone contre l'autre à son defavantage, elle en donnera d'abord communication à l'autre, de la manière duë & convenable, & l'on travaillera par les fecours & les efforts de l'Alliance à les prevenir & les renverfer.

VI. Pour ce qui regarde les Secours mutuels qu'on doit le donner ,

eft convenu que l'Empereur , en cas que qui que ce foit , sous quelque pretexte que ce foit, faire la Guerre à Sa Sacrée Majesté de toute la Russie, dans fes Royaumes, Provinces & Erats, qu'elle possede

en Europe, lui enverra un Secours de. 3o. mille Hommes; favoir, 20. mille Hommes d'infanterie, & ro. mille Dragons: Et Sa Sacrée Majefté de toute la Ruffie promer d'envoyer le même fecours, tant d'Infanterie que de Cavallerie, à Sa Sacrée Majesté Imperiale &Catholique, en cas de Guerre. A l'égard de la subfiftance des sufdites Troupes Auxiliaires, les Parties contractantes en conviendront inceffamment entre elles.

1 VII. Or, comme à l'occafion d'une Guerte il pourroit arriver, qu'il conviendroit aux deux Parties de repouffer PEnnemi commun de leurs propres Provinces, en ce cas on deliberera en commun de quelle maniere on pourra le mieux l'effectuer.

VIII. Si par hazard Sa Sacrée Majefté de toute la Ruffie "prenoit ta resolution d'équiper

La

une

[ocr errors]

une Flotte de Vaisseaux de Guerre contre less Ennemis, & de l'employer du consentement de Sa Sacrée Majesté Impériale & Catholique, on promet une retraite assurée à cette Flote, non-seulement dans tous les Ports de l’Empereur, mais aussi dans tous ceux de Sa Sacrée Majesté Catholique, tant dans l'Ocean que dans la Mediterranée , au nom du Serenissime Roi des Espagnes, qui accedera pleinement à ce Traité d'aujourd'hui , & qui a donné pour cet effet ses Instructions à son Mi. nistre residant à Vienne.

IX. Comme la Paix, la Tranquilité & la Sureté du Royaume & de la Republique de Pologne font fort à cœur de Sa Sacrée Majesté Impériale & Catholique, il a été convenu d'inviter le Roi & le Royaume de Pologne à acceder à cette Alliance.

X. Mais , fi le Royaume de Pologne n'y accedoit pas, cependant le Roi de Pologne, comme Electeur de Saxe, sera, du consente ment des Sereniffimes Contractans , amiablement invité à l'Accession de cette Alliance.

XI. Et, comme la Paix entre le Roi & le Royaume de Suede, & entre le Roi & le Royaume de Pologne, n'est pas encore entiezement bien affermie, (ce qui cependant le peut faire par la Mediation de Sa Sacrée Majesté de toute la Russie,) Sa Sacrée Majesté Impériale & Catholique travaillera & employera volontiers ses bons offices, pour que cet ouvrage si salutaire soit entierement accompli par la Mediation de Sa Sacrée Majelté de toute la Russie, suivant la teneur de la Paix de Nicultad.

XII. A l'égard du Serenissime Prince, le Duc de Slefwyk Holstein, Sa Sacrée Majesté Impériale & Catholique declare & promet de faire ce que Son Altesse Royale souhaite, &à quoy elle est engagée comme Garant, en vertu du Traité de Travendabl, tant par raport au Sereniflime Roi de Danemarc & de Norvegue, qu'aux autres Rois & Princes Etrangers, qui se sont chargez de la même Garantie du susdit Traité: Er comme il s'est fait sur ce sujet une Convention particuliere entre les Parties Contractantes, elle sera tenuë comme inserée dans le présent Traité.

XIII. On donne une année de tems à tous ceux qui voudront acceder à ce Traité d'Alliance.

XIV. Le present. Traité fera ratifié par les Princes Contractans dans l'espace de 3. mois, & les Ratifications seront échangées ici à Vienne en la maniere accoutumée. .. En foi dequoi les susdits Ministres Plenipotentiaires ont signé de leurs propres mains le present Acte expedié sur deux Exemplaires de la même teneur, & y ont apolé les Cachers

de leurs Armes. Fait à Vienne le 6. Apút 1726.

(Signe.) (L. S.) Eugene de Savoye. (L.S.) Philippe - Louis , Comte de Sina

zendorf. (L. S.) Gundacre, Comte de Starremberg. (L.S.) Frederic - Charles , Comte de

Schonborn, (L.S.) Louis Lanczynski de Lanczyn.

Il est parlé dans l’Article XII. de ce Traite d'une convention particuliere entre l'Empereur & le Duc de Holstein touchant la restitution de ses Etats, mais on l'a tenuë si secrete qu'il n'a pas été possible d'en avoir une Co pie.

L'Acceffion des Etats Géneraux au Traité d'Hanovre suivit de près la signature du Traité que l'on vient de lire. Cet Acte fut signé assez subitement & dans le tems qu'on ne s'y attendoit pas encore ; d'autant plus qu'il y avoit une Province * qui refusoit encore con consentement; on fit jouer

alors quelques ressorts pour terminer cette affaire tout d'un coup; comme ils ne font rien à l'affaire, nous les ometrons, pour raporter cette Convention.

Acte d Accession des Provinces - Unies ay

Traité d'Alliance défensive signé à Hanovre, le 3. Septembre 1725,

Au nom de la Très-Sainte de indivisible it

Irinité.

[ocr errors]

Omme leurs Majestez le Roi Très Chrê

tien, le Roi de la Grande-Bretagne & le Roi de Prusle, tant pour serrer les noeuds de Pétroite Union qui fubliste entre elles, que pour la feureté de leurs propres Royaumes & Erars, aussi bien que pour la Conservation de

la

1 * Celle d'Utrecht

« PreviousContinue »