Histoire diplomatique de la Grèce de 1821 à nos jours ...

Front Cover
Les Presses universitaires de France, 1925 - Greece
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Common terms and phrases

Popular passages

Page 213 - Sa Majesté le sultan, d'une part, déclare qu'il a la ferme résolution de maintenir, à l'avenir, le principe invariablement établi comme ancienne règle de son empire, et en vertu duquel il a été de tout temps défendu aux bâtiments de guerre des puissances étrangères d'entrer dans les détroits des Dardanelles et du Bosphore, et que tant que la Porte se trouve en paix, Sa Majesté n'admettra aucun bâtiment de guerre étranger dans lesdits détroits.
Page 11 - Remplir un devoir impérieux d'humanité en mettant un terme aux troubles qui désolaient ces contrées malheureuses, rendre au commerce et à la navigation la sécurité qu'ils avaient perdue ; préserver l'Europe d'une conflagration dont elle était incessamment menacée par la durée d'un état de choses incompatible avec son repos; asseoir dès lors la paix sur de si fortes bases qu'il ne restât à l'avenir que le moins de chances possible pour la troubler de nouveau; et consolider, enfin, l'existence...
Page 69 - On dira, on écrira ce qu'on voudra ; à la longue, les hommes ne sont pas jugés d'après ce qu'on dit ou écrit de leurs actions , mais d'après le témoignage de ces mêmes actions. Fort de...
Page 14 - ... politiques. En s'acquittant des communications qui leur ont été prescrites par leurs gouvernements, les résidents des Puissances alliées se flattent de les voir accueillies avec les sentiments de reconnaissance que ces actes doivent inspirer à la nation Grecque, et avec la confiance qu'elle a manifestée jusqu'à ce jour envers ses puissants protecteurs. Ces sentiments doivent lui être inspirés par des motifs bien légitimes. La Grèce est redevable de son existence aux secours de tout...
Page 324 - Elle ne fera point de propagande sourde ou incendiaire chez ses voisins. Elle sait qu'il n'ya de libertés durables que celles qui naissent d'elles-mêmes sur leur propre sol. Mais elle exercera, par la lueur de ses idées, par le spectacle d'ordre et de paix qu'elle espère donner au monde, le seul et honnête prosélytisme, le prosélytisme de l'estime et de la sympathie.
Page x - Kapodistrias, président de la Grèce , comprenant les lettres diplomatiques, administratives et particulières, écrites par lui depuis le 20 avril 1827 jusqu'au 9 octobre 1831, recueillies et mises en ordre par les soins de ses frères et publiées par A. Bêlant, l'un de ses secrétaires, Genève, 1839, 4 vol. in-8».
Page 92 - Sublime-Porte, ayant terminé les conférences qu'ils ont tenues à l'efiet d'arrêter la délimitation définitive de la Grèce, comme elle est indiquée ci-dessus, reconnaissent que, vu les arrangements consignés d'un commun accord dans le présent instrument, le but du traité de Londres du 6 juillet 1827, et des protocoles qui s'y rattachent sous diverses dates, se trouve complètement atteint ; que les négociations prolongées auxquelles ces stipulations ont donné lieu sont closes de manière...
Page 367 - Les princes de la maison de Bavière appelés par la convention de 1832, et par la constitution hellénique, à succéder à la couronne de Grèce, dans le cas où le roi Othon viendrait à décéder sans postérité directe et légitime, ne pourront monter...
Page 20 - Turques, restitution entièrement incompatible avec l'existence du nouvel Etat? Ces propriétés appartenant jadis aux Grecs, usurpées ensuite par les Turcs durant leur domination, et rachetées aujourd'hui au prix de flots de sang, ont été ou aliénées à différentes époques, ou hypothéquées lors de la négociation des deux emprunts de Londres. Elles servent maintenant à nourrir les trois quarts d'une population presque nue, — elles ont enfin été destinées, soit à des indemnités,...
Page 213 - Majestés le Roi des Français, l'Empereur d'Autriche, Roi de Hongrie et de Bohême, la Reine du Royaume-Uni de la Grande-Bretagne et d'Irlande, le Roi de Prusse et l'Empereur de toutes les Russies, de l'autre part, s'engagent à respecter cette détermination du Sultan, et à se conformer au principe ci-dessus énoncé.

Bibliographic information