Page images
PDF
EPUB

CODE

DE

LA PRESSE.

Les formalites voulues par la loi pour assurer la proprieté de cet ouvrage

[merged small][merged small][ocr errors][merged small][merged small]

DE

LA PRESSE

OF

COMMENTAIRE

DU DECRET DU 20 JUILLET 1851

ET DES LOIS COMPLETIVES DE CE DÉCRET,

PAR

H. SCHUERMANS,

PROCUREUR DE ROI A HASSELT.

BRUXELLES

BRUYLANT-CHRISTOPHE ET C, ÉDITEURS,

RUE BLAES, 31.

1861

OBSERVATIONS PRÉLIMINAIRES.

« Que la presse, s'écriait aux États généraux un orateur belge, soit libre, si nécessairement, si incontestablement, si naturellement, que celui qui voudrait en prouver l'utilité dans notre libre Belgique, soit accueilli comme le fut, par ses concitoyens, cet improvisateur d'Athènes qui avait commis l'étrange inconvenance de disserter longuement, devant des Grecs, sur la force d'Hercule et sur la beauté d'Hélène. »

Aujourd'hui que ce vœu a été accompli dans notre pays, où la liberté de la presse s'est exercée depuis trente ans dans toute sa plénitude, on peut en effet se borner à affirmer celle-ci, sans entrer dans des développements superflus.

Aussi se contenterait-on ici, pour toute préface, des paroles transcrites ci-dessus, si certaines objections, souvent répétées, n'imposaient le devoir de les réfuter et de présenter à l'appui de la réfutation quelques considérations générales.

L'homme n'est pas seulement intelligent et libre, il est en outre essentiellement sociable. Ce n'est pas assez qu'il pense pour lui, il a

le droit, comme homme, de communiquer ses idées à ses semblables,

1

« PreviousContinue »