Dictionnaire mythologique universel: ou, Biographie mythique des dieux et des personnages fabuleux de la Grèce, de l'Italie ... etc

Front Cover
Firmin Didot frères, 1854 - Mythology - 515 pages
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 393 - Ils regardèrent derrière eux, et ils virent tout le bourg et les environs submergés , excepté leur petite cabane, qui fut changée en un temple. Jupiter promit à ce couple fidèle de leur accorder ce.
Page 353 - ... signifiait quelque imperfection au côté droit. Ils avaient encore pour règle, que de deux personnes, celle-là était la plus heureuse dans le nom de laquelle les lettres numérales...
Page 114 - Zodiaque, savoir (AL le Bélier, le Taureau, les Gémeaux, le Cancer, le Lion, la Vierge, la Balance, le Scorpion, le Sagittaire, le Capricorne, le Verseau et les Poissons), l'homme a ces choses depuis la tête, c'est-à-dire depuis le Bélier, jusqu'aux pieds, qui répondent aux Poissons (2).
Page 77 - Bouddha , qui ne s'appelait point encore ainsi , fit de bonne heure des progrès incroyables dans les sciences. Sa beauté, comme sa sagesse, était plus qu'humaine, et, lorsqu'il s'asseyait sous un figuier, le peuple assemblé autour de lui ne se lassait pas de l'admirer. Parvenu à la fleur de la jeunesse, il se maria avec une princesse de sa famille, non moins belle et non moins parfaite que lui; il en eut un fils, et, plus tard, une fille. Mais son noble cœur, déchiré des maux de ses semblables,...
Page 280 - ... les bords de l'Eurotas, fit changer Vénus en aigle, et, prenant la figure d'un cygne poursuivi par cet aigle, alla se jeter entre les bras de Léda, laquelle, au bout de neuf mois, accoucha de deux œufs. De l'un sortirent Pollux et Hélène, et de l'autre Castor et Clytemnestre. Les deux premiers furent regardés comme les enfants de Jupiter, et les deux autres comme ceux de Tyndare.
Page 267 - Manwantat-on, au milieu de cet embrasement général, les semences des choses seront recueillies dans le lotus, dans le sein fécond de Bhavani : alors recommencera une nouvelle création , un monde nouveau; alors s'ouvrira un nouvel âge de pureté et d'innocence. Ainsi, toujours le lotus symbole, comme le lingam, de l'éternelle génération; toujours Siva destructeur et générateur, dieu de la vie et de...
Page 276 - Laocoon, au milieu des souffrances les plus cruelles; la douleur qui se découvre dans tous les tendons et les muscles, et que la contraction- pénible d'une partie de son corps nous fait presque partager, n'est mêlée d'aucune expression de rage sut les traits ou dans l'attitude entière.
Page 147 - Ces deux notions combinées de la métempsycose et d'une vie future faisaient la base du système des druides. Mais leur science ne se bornait pas là ; ils étaient de plus métaphysiciens, physiciens, médecins, sorciers, et surtout astronomes. Leur année se composait de lunaisons, ce qui fit dire aux Romains que les Gaulois mesuraient le temps par nuits et non par jours ; ils expliquaient cet usage par l'origine infernale de ce peuple, et sa descendance du dieu Pluton.
Page 357 - Les Furies se réveillent, cherchent leur victime, poussent des cris sauvages, courent en désordre au travers de la scène : ce sont les premiers chants de ce chœur terrible, et ses premières danses. Apollon chasse loin de son temple les êtres odieux dont la présence souillait le sanctuaire. A ce moment, la scène change. Nous voyons le temple de Minerve et la colline de l'Aréopage.
Page 225 - Son umc se séparait de temps en temps de son corps, allait voir ce qui se passait en des pays éloignés, et revenait vite ranimer son corps, et annoncer à ses concitoyens ce qu'elle avait vu dans ses voyages. Un jour que la partie immatérielle de son être était occupée à quelque excursion lointaine, sa femme fit voir le corps Inerte de son époux à des curieux qui le brûlèrent; de sorte que force fut à Hermotime de chercher une autre demeure.

Bibliographic information