Histoire de la Révolution française, Volume 5

Front Cover
Société typographique Belge, 1853 - France - 12 pages
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 424 - Aussitôt que le roi sera arrivé au château des Tuileries, il lui sera donné provisoirement une garde qui, sous les ordres du commandant général de la garde nationale parisienne, veillera à sa sûreté et répondra de sa personne.
Page 338 - Ces calomnies cependant ont pénétré jusque dans les cours étrangères ; elles y ont été répétées par des Français , qui se sont volontairement exilés de leur patrie, au lieu d'en partager la gloire , et qui , s'ils n'en sont pas les ennemis, ont au moins abandonné leur poste de citoyen. Le roi vous charge, Monsieur, de déjouer leurs intrigues et leurs projets. Ces mêmes calomnies, en répandant les idées les plus fausses sur la révolution...
Page 173 - J'espère que Votre Majesté approuvera mes idées, et qu'elle me gardera le secret le plus absolu sur la démarche que je fais auprès d'elle, elle sentira aisément que les circonstances où je me trouve, m'obligent à la plus grande circonspection : c'est ce qui fait qu'il n'ya que le baron de Breteuil qui soit instruit de mon secret, et Votre Majesté peut lui faire passer ce qu'elle voudra.
Page 118 - Dites aux chefs que les soldats, pour leur être subordonnés, n'en sont pas moins leurs compagnons d'armes ; que ce titre appelle la bienveillance réciproque, que l'autorité ne perd rien de sa dignité en se conciliant l'affection ; et que s'ils ont le droit de réclamer l'obéissance au nom de la Loi, ils ont le devoir de la rendre facile par la confiance. Dites aux soldats que chaque État impose des devoirs, que l'engagement qu'ils contractent les soumet aux règles que l'intérêt de la Nation...
Page 185 - We have not been drawn and trussed, in order that we may be filled, like stuffed birds in a museum, with chaff and ra'gs and paltry blurred shreds of paper about the rights of man.
Page 293 - La peine de mort consistera dans la simple privation de la vie , sans qu'il puisse jamais être exercé aucune torture envers íes condamnés.
Page 260 - Je n'ai pas voulu qu'on la fit cesser par la force, parce que j'ai craint de provoquer des actes de rigueur contre une multitude trompée, et qui croit agir en faveur des lois lorsqu'elle les enfreint; mais il importe à la nation de prouver que je suis libre : rien n'est si essentiel pour l'autorité des sanctions...
Page 336 - ... attaquer sans pouvoir les détruire ; ils n'existent plus. La nation souveraine n'a plus que des citoyens égaux en droits, plus de despote que la loi , plus d'organes que des fonctionnaires publics , et le roi est le premier de ces fonctionnaires : telle est la révolution française. •Elle...
Page 380 - Si dans le sein de Rome il se trouvait un traître, Qui regrettât les rois, et qui voulût un maître, Que le perfide meure au milieu des tourments: Que sa cendre coupable, abandonnée aux vents, 170 Ne laisse ici qu'un nom, plus odieux encore Que le nom des tyrans, que Rome entière abhorre.
Page 337 - ... rentrés dans leurs droits naturels, après avoir organisé le royaume de manière qu'il n'existe plus que des souvenirs des anciennes formes et des anciens abus, n'est pas une immuable, une irrévocable constitution. « Les plus dangereux de ces ennemis sont ceux qui ont affecté de répandre des doutes sur les intentions du monarque; ces hommes sont bien coupables ou bien aveuglés; ils se croient les amis du roi...

Bibliographic information