L'ordinaire: modes d'accès et pertinence pour les sciences sociales et humaines

Front Cover
L'Harmattan, 2002 - Ethnomethodology - 338 pages
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
Il s'agit dans cet ouvrage d'ouvrir une large discussion méthodologique et conceptuelle sur les modes d'accès à la notion d'ordinaire et sur sa pertinence pour les sciences sociales et humaines. On constate en effet dans ces disciplines une mise en question grandissante d'un type de pensée qu'on appellera soit objectiviste, soit positiviste, soit même, rationaliste. Mise en question ouverte dès le début de ce siècle, notamment par la phénoménologie. Des espaces d'interrogation ont ainsi été dégagés sous des notions telles que le pré-réflexif, le rapport pratique au monde, le sensible, l'informel. La science politique n'échappe pas à ce mouvement d'ensemble et elle est amenée aujourd'hui à reconsidérer ses objets constitués. Elle sollicite des ressources travaillées par les autres disciplines et peut ainsi débattre avec elles de questions comme les temporalités de la quotidienneté et des routines, la continuité entre modes d'action des professionnels et des profanes ou celle entre connaissance savante et connaissance commune. Elle contribue ainsi, pour sa part, à interroger les relations entre philosophie et sciences sociales sous un jour renouvelé. L'historien, l'économiste, le philosophe, le sociologue, le linguiste et le politologue confrontent ici leurs expériences et leurs points de vue.

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Bibliographic information