Histoire de la Révolution française: accompagnée d'une "Histoire de la révolution de 1355, ou des États-Généraux sous le roi Jean, Volume 4

Front Cover
Lecointe et Durey, 1824
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Contents

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 131 - Je me suis retranché dans la citadelle de la raison ; j'en sortirai avec le canon de la vérité, et je pulvériserai les scélérats qui ont voulu m'accuser.
Page 343 - ... fonctions de jurés et de juges, une douzaine de bourreaux les bras nus, couverts de sang , les uns avec des massues, les autres avec des sabres et des coutelas qui en dégouttaient...
Page 341 - Le 3i , l'absolution de Montmorin souleva le peuple : le bruit se répandit qu'il avait été sauvé par la perfidie d'un commissaire du roi , qui avait induit les jurés en erreur. Dans le même moment, on publia la révélation d'un complot , faite par un condamné , complot tendant à faire évader tous les prisonniers , qui devaient ensuite se répandre dans la ville , s'y livrer à tous les excès , et enlever le roi. L'effervescence était à son comble. La commune , pour exciter l'enthousiasme...
Page 359 - ... qui peuvent en résulter? Nos adversaires veulent effrayer tout ce qui a quelque propriété ; ils veulent persuader que notre système de liberté et d'égalité est subversif de tout ordre , de toute sûreté. « Le peuple doit se lever , non pour recueillir du sucre , mais pour terrasser les brigands.
Page 335 - II faut le dire , un moment le succès fut incertain ; et ceux qui sont vraiment instruits des détails de cette journée savent quels furent les intrépides défenseurs de la patrie qui empêchèrent les Suisses et tous les satellites du despotisme de demeurer maîtres du champ de bataille, quels furent ceux qui rallièrent nos phalanges citoyennes, un instant ébranlées. « Cette journée avait également lieu sans le concours des commissaires de plusieurs sections réunis...
Page 343 - ... j'étais réellement confondu de les entendre. Je leur parlai le langage austère de la loi; je leur parlai avec le sentiment de l'indignation profonde dont j'étais pénétré; je les fis sortir tous devant moi; j'étais à peine sorti moi-même, qu'ils y rentrèrent : je fus de nouveau sur les lieux pour les en chasser. La nuit , ils achevèrent leur horrible boucherie.
Page 358 - Le peuple a entendu tant de fois invoquer la loi, par ceux qui voulaient le mettre sous le joug, qu'il se méfie de ce langage. Le peuple souffre; il n'a pas encore recueilli le fruit de ses travaux; il est encore persécuté par les riches, et les riches sont encore ce qu'ils furent toujours, c'est-à-dire durs et impitoyables. (Applaudi.} Le peuple voit l'insolence de ceux qui l'ont trahi ; il voit la fortune accumulée dans leurs mains, il sent sa misère, il ne sent pas la nécessité de prendre...
Page 368 - Je vous disais que le peuple doit se reposer sur sa force; mais, quand le peuple est opprimé, quand il ne lui reste plus que lui-même, celui-là serait un lâche qui ne lui dirait pas de se lever. C'est quand toutes les lois sont violées, c'est quand le despotisme est à son comble, c'est quand on foule aux pieds la bonne foi et la pudeur, que le peuple doit s'insurger. Ce moment est arrivé : nos ennemis oppriment ouvertement les patriotes; ils veulent, au nom de la loi, replonger le peuple dans...
Page 342 - Des citoyens assez paisibles obstruaient la rue qui conduit à cette prison; une très-faible garde était à la porte; j'entre Non , jamais ce spectacle ne s'effacera de mon cœur. Je vois deux officiers revêtus de leurs écharpes : je vois trois hommes tranquillement assis devant une table, les registres d'écrous ouverts et sous leurs yeux, faisant l'appel des prisonniers; d'autres hommes les interrogeant, d'autres hommes faisant...
Page 339 - ... parmi ceux qui l'entendaient la plus vive fermentation. Je répondis à ce discours pour rétablir le calme, pour dissiper ces noires illusions , et ramener la discussion au seul point qui dût occuper l'Assemblée. Robespierre et ses partisans entraînaient ainsi la commune dans ~des démarches inconsidérées , dans des partis extrêmes Je ne...

Bibliographic information