Le Courier de Provence, Volume 15, Issues 294-317

Front Cover
Etienne Dumont
De l'imprimerie du patriote françois., 1791
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 463 - A l'égard des lieux où tout le monde est admis indistinctement, tels que cafés, cabarets, boutiques et autres, les officiers de police pourront toujours y entrer , soit pour prendre connaissance des désordres ou contraventions aux règlements...
Page 132 - Toutes conspirations et complots tendant » à troubler l'État par une guerre civile en » armant les citoyens les uns contre les » autres, ou contre l'exercice de l'autorité » légitime, seront punis de mort.
Page 69 - Vous n'aviez à vous défendre que contre la pente actuelle des idées. Vous deviez voir que, dans l'opinion, le pouvoir des rois décline, et que les droits des peuples s'accroissent : ainsi, en affaiblissant sans mesure ce qui tend naturellement à s'effacer, en fortifiant dans la source ce qui' tend naturellement à s'accroître, vous arrivez forcément à ce triste résultat : un roi sans autorité, un peuple sans frein.
Page 300 - Il s'agissoit d'abord d'appliquer la loi à .la position momentanée où se trouve le royaume* Le roi , dans la constitution , exerce les fonctions royales du refus ou de la sanction sur les décrets du corps législatif; il est, en outre* Pp chef du pouvoir exécutif; et en cette dernière qualité , il fait exécuter la loi par des ministres responsables.
Page 294 - Je jure d'employer les armes remises en mes mains, à la défense de la patrie, et...
Page 68 - Ce que je n'ai pu ni dû prouver dans les circonstances et les temps où j'écrivais, les circonstances et les temps où vous agissez vous ordonnent d'en tenir compte, et je crois devoir vous dire que vous ne l'avez pas assez fait. « Par cette faute unique, mais continue, vous avez vicié votre ouvrage, vous vous êtes mis dans une situation telle que vous ne pouvez le préserver d'une ruine totale qu'en revenant sur vos pas (On rit encore dans la partie gauche.
Page 303 - On dirait que les peuples sont faits pour les rois , et que la clémence est l'unique devoir de ceux-ci ; qu'une grande nation doit se régénérer sans aucune agitation , sans troubler un moment les plaisirs des rois et de leur cour. Quelques désordres ont accompagné la révolution; mais l'ancien despotisme doit-il se plaindre des maux qu'il avait faits?
Page 302 - ... coupables; et parce qu'il est difficile de retrouver quelques brigands au milieu de l'insurrection de tout un peuple, on lui reproche de les laisser impunis! on se garde bien de raconter les outrages qui provoquèrent ces désordres. La nation...
Page 270 - L'assemblée nationale déclare aux citoyens de Paris et à tous les habitans de l'empire , que la même fermeté qu'elle a portée au mHieu de toutes les difficultés qui ont accompagné ses travaux, va diriger ses délibérations à l'occasion de l'enlèvement du roi et de la famille royale...
Page 307 - ... de la durée biennale des fonctions des électeurs. On reproche amèrement aux sociétés des amis de la Constitution cet amour ardent de la liberté qui a tant servi la Révolution, et qui peut être si utile encore, si, dans les circonstances actuelles, il est dirigé par un patriotisme tout à la fois prudent et éclairé.

Bibliographic information