Page images
PDF
EPUB

Rex Borussiæ nihil gneur Roi de Prulmagis opret, quàm se ne souhaite ricn ur omnis, quæ qui- tant que de prévenir dem prævideri po- en toute maniere teft , diffenfionum tout sujet & mêmc materia, atque occa

toute occasion de fio præscindatur ac mésintelligence, tetollatur, ipse prose, dit Seigneur Roi de bæredibus , ac luc- 'Prussc renonce par cefforibus suis, in fa- le présent article vorem Domini Re

tant pour lui que gis Chriftianiffimi pour ses Héritiers & ejusque successo. Succeffeurs à

perpes rum, in perpetuum tuïté en faveur dudit renunciat omni juri Seigneur Roi Trèsin Principatum A. Chrétien & de fes raufionemfem, Dy- Successeurs, à tout Daftiaset loca succef- droit sur la Princifionis Cabilloneplis pauté d'Orange & & Chatelbelinenfis, fur les Seigneuries in Galliâ & Comi- & lieux de la Suce tatu Burgundiæ fica, cession de Châlons cum Oneribus æque & de Chastelbelin ac emolumentis om- situées en France & nibus , præsentibus dans la Comté de ac futuris, absque Bourgogne, avec les ullâ exceptione, eò charges auffi-bien effectu, ut cuncta qu'avec les émolu. in

mene

Aa 7

inpofterum ad Re- mens présens & furgiam suam Majefta- turs, sans rien refercem : Christianiffi-' ver, pour le touc mam, ejus hæredes, appartenir désormais ac fucceflores, alios à la M.Très-Chréque causam haben- tieone', fes hoirs, tos pertineant.

Successeurs & ayant Et ut majus ro- cause ; Et pour plus bur huic renuncia: grande validité de tioni accedat , Do. laditeR énonciation, minus Rex Boruf- ledit Seigneur Roi Gae in se recipit, ac

de Prusse se charge promittit sub fide & & promet en foi & verbo Regis, fe hæ- parole de Roi de redibus defuncti fatisfaire les Héri. Principis Naffovio- tiers du feu Prince Friới circa præten. de Nassau Frisc, au fionem eorum in di- sujet de leur prétenEtum principatum tion sur ladite Prin& bona fuperiùs cipauté & lesdias memorata , per X

biens énoncez cyquipollens satisfa- dessus, moyenant un durum, ta ut Do- équivalent, en sorte minus Rex Chri- que fa Majesté Trèsftianiffimus per .di- Chrétienne ne puiffe ctos hæredes defun- être troublée, ni &ti Principis Nasso. inquietée par les vio Frifii in pro- Héritiers dudit feu prie

Prina

prietate & tranquil. Prince de Nassau là possessione ac usu Frise dans la prodicti Principatûs A- prieté & pailible rausionensis ac bo possession & jouisnorum memorato. fance de ladite Prinrum turbari aut in- cipauté d'Orange & quietari nequeat. Iis desdits biens, d'où qui indę emigrare il sera libre à ceux, volent , liberum fit, qui voudront fe domicilium suum retirer, de transferer aliò, quocunque li- de là leur domicile bebit, cum omnibus ailleurs , où il leur fuis bonis mobilibus, plaira, avec tous intra unius anni (par leurs meubles fans tium, à die Ratiha- aucun empêchebitionis præfentis ment, dans l'espace

Tractatas compu- d'un an, à compter tandum, absque ullo du jour de la Rati. impedimento trans- fication du présent ferre. Quod verò ad Traité ; Et pour ce bona eorum immo- qui eft de leurs biens bilia attinet , five in immeubles,soit dans dicto principatu A. ladice Principauté raufionenfi , live ali- d'Orange, ou ailbi sira fint, ea ven- leurs, de les vendre dendi observato, lo- conformement aux corum usu, aut reti- usages des lieux, ou nendi, & per Procu- de les retenir & faire -rato

ada

ce

qu'ils

ratores suos , donec administer par leurs vendita fuerint, ad- Procureurs

jurministrandi libera qu'à ipfis facultas lit. soient vendus ; Co Idem quoque illis, que pourront aussi qui jam inde emi. faire ceux qui sont grarunt, permiffum déja fortis, sans qu'il efto, nec ullum di- foit porté aucun Ćtis venditionibus empêchement auximpedimentum ad- dites ventes. Au surferatur.

plus il sera libre auLiberum fit de- dit Seigneur Roi nique Domino Re de Prusse de revestir gi Boruffiæ , nomen du nom de PriociPrincipatûs Arau- pauté d'Orange ,- la fionensis ei parti partie de la Gueldres Geldriæ , quæ ipfi qui luy est cedée par per Tractatum hunc le Traité fait aujourcefla eft, indere, at- d'huy, & d'en reteque insignia titu- nir le titre & les arlumque ejus retine- mes. re. XI.

XI. Consentiunt Do- Ledit , Seigneur minus Rex Chriftia Roi Très-Chrétien piflimus & Dominus & ledit Seigneur Roi Rex Boruffiæ ut de Pruflo, consenRegina Magnę Bri- cent que la Reinc de tang

La

tanniæ, quæ per o la Grande-Bretagne peram indefeffam qui a tant contribué Legatorum fuorum par les foins infatiExtraordinariorum gables de ses Am& Plenipotentiario- bassadeurs Extraorrum, qui conventui dinaires & PlénipoUltrajectino inter- tentiaires quisont au funt, tantum mo- Congrés d'Utrecht, menti ad Pacis opus à la Conclusion de attulit , omnesque la paix,& tous autres alii Reges ac Prin Potentats ou Princes cipes, quibus animus qui voudront entrer erit pari se vinculo dans de pareils engaobstringendi, Re- gements, puiflent giæ suæ Majeftati donner à la Majesté Chriftianiffimæ, & 'Très-Chrétienne & Regiæ fuæ Maje- à la MajestéPrussienftati. Boruffiæ pro- ne leurs promesses & mittere ac fefe obli- obligations de ga. gare queant ad fide- rantic de l'execujuffionem hujus tion & observation Tractatûs præftan. de tout le contenu dam, quò omnia & au préseat Traité. singula , quæ in eo continentur , execwtioni dentur ac relia giosè obseryentur.

[blocks in formation]
« PreviousContinue »