Revue de Gascogne: Bulletin Bimestrial de la Société Historique de Gascogne, Volume 31

Front Cover
1890
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 196 - II est temps, disent-ils, que les théories se taisent devant les faits. Point d'instruction sans éducation, et point d'éducation sans morale et sans religion. « Les professeurs ont enseigné dans le désert, parce qu'on a proclamé imprudemment qu'il ne fallait jamais parler de religion dans les écoles. « L'instruction est nulle depuis dix ans : il faut prendre la religion pour base de l'éducation.
Page 196 - L'éducation publique est presque nulle partout ; la génération » qui vient de toucher à sa vingtième année est irrévocablement » sacrifiée à l'ignorance, et nos tribunaux, nos magistratures ne » nous offrent que des élèves des anciennes universités. Le système » d'instruction publique qui existe aujourd'hui est donc essentielle
Page 560 - Quand vous serez bien vieille, au soir à la chandelle, Assise auprès du feu, dévidant et filant, Direz chantant mes vers, en vous émerveillant : Ronsard me célébrait du temps que j'étais belle.
Page 390 - Nationale, est un tableau fidèle et complet de la vie de nos pères au commencement de cette effroyable crise qui faillit anéantir la nationalité française. Vous nous initiez à toutes leurs habitudes religieuses, civiles et militaires. Vous nous renseignez sur leur façon de se nourrir, de se vêtir, de se loger, de se meubler, de se défendre, de se soigner, de s'enrichir et de pourvoir, par l'industrie et le commerce, à toutes leurs nécessités. Les comptes des frères Bonis sont si instructifs...
Page 27 - Ordonne qu'à la diligence de l'accusateur public, le présent jugement sera mis à exécution dans les vingt-quatre heures sur la place de la Révolution de cette ville, imprimé, publié et affiché dans toute l'étendue de la République.
Page 571 - Duras etRosan, avec lesquels il se battit ; mais luy ayant esté usé de supercherie , il fut blessé de plusieurs coups. Le roy et la reine de Navarre , et Madame , sœur du Roy, s'estans retirez à Nerac, la Cour y fut un temps fort douce et plaisante ; car on n'y parloit que d'amour, et des plaisirs et passetemps qui en dependent, ausquels vous participiez autant que vous pouviez , ayant une maistresse comme les autres.
Page 401 - Le jour est pour le mal, la fatigue et la haine. Prions : voici la nuit ! la nuit grave et sereine ! Le vieux pâtre, le vent aux brèches de la tour, Les étangs, les troupeaux, avec leur voix cassée , Tout souffre et tout se plaint. La nature lassée A besoin de sommeil, de prière et d'amour ! C'est l'heure où les enfants parlent avec les anges. Tandis...
Page 27 - Roland ; en conséquence, qu'il soit ordonné qu'à sa diligence, et par un huissier du tribunal porteur de l'ordonnance à intervenir...
Page 27 - Palais, sera écrouée sur les registres de ladite maison, pour y rester comme en maison de justice ; comme aussi que l'ordonnance à intervenir sera notifiée à la municipalité de Paris et à l'accusée.
Page 163 - Navarre, à tous ceux qui ces présentes verront, salut : scavoir faisons que pour la pleine et entière confiance que nous avons en la personne de notre cher et...

Bibliographic information