Page images
PDF
EPUB

en chef; en général pour les autres avantages remportés dans la méditerranée, 360113 roubles; pour avoir brûlé, le 6 Mai 1775, les vaiffeaux ottomans dans la mer-noire, à l'efcadre du capitaine Suchotin, 540 roubles; pour l'action entre Caiffe & Balaclava, en Juin 1773, où 2 frégates ruffes, aux ordres du capitaine vanKinsbergen, battirent 3 vaiffeaux de 52 canons &un chebec ottomans, 2356 roubles; pour l'action près de Ludshuk-Kile en Août 1773, fous le commandement du même officier), 12054 roubles; en général pour des avantages, remportés tant dans la méditerranée que dans la mer-noire, 375064 roubles, &c.

La dixieme partie de la valeur de toutes ces prises avoit été affignée par l'impératrice au com. te Alexis Orlow, généraliffime des forces navales dans l'archipel; mais ce feigneur, à qui les honneurs du triomphe fuffifent, à fupplié S. M. 1. de permettre que les fommes qui lui étoient deftinées fuffent réparties à tous les équipages des vaiffeaux.

Entre les officiers qui ont obtenu des graces, le général-major de Hannibal a eu le titre de grand-maître de l'artillerie; 4 capitaines le rang de général-major, & l'un d'eux, qui feroit défigné par le fort, le grade de contre-amiral, le capitaine Puftchin une gratification de 2000 roubles, &c.

Le lieutenant-général de Brill, gouverneur d'Irkutsk en Sibérie, a informé le fénat dirigent, qu'on a reffenti, le 18 Février, à Jekutsk, ville fur les frontieres de la grande Tartarie, un tremblement de terre affez violent, qui a duré plufieurs minutes.

L'évêque d'Aftracan & de Stavropol, nommé Methodius, étant parti le 25 Avril dernier pour faire la vifite de fon diocese, passa par

[ocr errors]

Kiffar fur le fleuve de Terreck. Arrivé à Tfcherwlenska Stanitza, lieu célebre par la falubrité de fes eaux chaudes, le prélat voulut y prendre à la fource même un bain de vapeurs: il avoit pour cela fait placer fur cette fource un échaffaud fur lequel étoit pratiqué un endroit propre à ce bain d'exhalaifons; mais le pied ayant glíffé à l'évêque fur l'échafaudage, il tomba dans la fource même, dont les eaux font bouillantes. Les gens de fa fuite tenterent vainement de le fecourir affez tôt ; ils ne le retirerent que prêt à perdre la vie dans l'excès des tourmens les plus vifs, & il expira le jour fuivant, après avoir ordonné que fon corps fût transféré dans fon églife cathédrale. Ce détail a été envoyé au synode de Mofcou par le confiftoire fpirituel d'Af

tracan.

? M. de Dormafchnieff, gentilhomme de la chambre de l'impératrice, & directeur de l'académie impériale des fciences de cette ville, envoya, au nom de S. M. I., à plufieurs membres externes de cette illuftre fociété des médailles enor frappées à l'occafion du dernier traité de paix conclu avec la Porte; M. de Voltaire accufa la réception de la fienne par la lettre fuivante, adreffée à M. de Domafchniefti

MONSIEUR,
ric

Il est bien doux pour moi de recevoir de vous la médaille de vos vidoires & de votre paix. Je crois voir fur cette médaille votre flotte qui brûla la flotte turque, & je n'oublierai jamais que j'eus l'honneur de vous recevoir chez moi au milieu de vos triomphes. Si j'en croyois mon zele, je viendrois vous en féliciter encore à Pétersbourg, & me mettre aux pieds de S. M. I. victorieufe pacificatrice & légiftatrice; mais à mon áge de 83 A s

[ocr errors]

ans, accablé de maladies, je ne puis vous applau
dir que du bord de mon tombeau.
J'ai l'honneur d'étre, &c.
Ferney, le 6 Juillet, 1776.

SUEDE.

STOCKHOLM ( le 16 Août.) Le comte Frolich ayant donné fa démiffion de la place de ca❤ pitaine provincial du diftri& de Malmobus, le roi en a difppfé en faveur du chevalier Tage Tott, lieutenant-colonel.

Pour établir une communication fûre & facile avec les habitans des montagnes feptentrionales, le roi a réfolu de faire creufer un canal qui du Måler ira décharger fes eaux dans la mer Barkon. Cette entreprise, a laquelle on travaille actuelle ment, eft l'ouvrage de quelques années.

La frégate la Horken, qui devoit accompagner un vaiffeau de guerre nouvellement construit, dans fa croifiere fur la mer baltique, a eu ore dre de paffer au Texel pour prendre à fon bord une fomme de 500 mille écus tant en argent monnoyé qu'en lingots, négociée à Amsterdam pour le compte du roi & de la banque. On croyoit d'abord que cet envoi parviendroit ici par quelque navire hollandois; mais aucun né→ gociant n'a voulu courir les rifques d'affurer une fomme auffi confidérable.

Plufieurs jeunes officiers dont le roi a fait choix reçoivent journellement les inftructions néceffaires pour paroître au caroufel, dans une falle très-vafte conftruite à cet effet. Le roi affifte fouvent à ces exercices, qui ont été exécutés publi quement pour la premiere fois le 9 de ce mois

On a rapporté dans la rere. quinz. d'Aoûr, pag. 12) le trait de bienfaifance du roi envers cette fervante qui, pour foutenir fa maîtreffe & fes enfans, avoit vendu jufqu'à la derniere de

[ocr errors]

lui

fes hardes. On doit ajouter que la veuve avoit 4 enfans, & qu'elle étoit fi pauvre que n'ayant pas de quoi faire enterrer fon mari, elle en gar doit chez elle le cadavre; que le grand-gouverneur de cette capitale, averti de fes malheurs, avoit donné de l'argent, & confeillé de fe préfenter avec les enfans à la tente du roi au camp de Ladugard. Le roi, inftruit de la déplorable fi tuation de cette famille, l'accueillit avec une bonté paternelle. La reine fa mere, témoin de cette fcene attendriffante, fe chargea de l'éducation de l'aînée des filles. Les deux garçons furent aussi→ tôt incorporés par le roi dans le régiment de fes gardes, avec la paie de bas-officier; & au fouper qui fuivit cet acte de bienfaifance, S. M. fit une quête au milieu de fa cour en faveur de la veu→ ve, fur la tête de qui elle a placé en outre une fomme de 6000 dahlers de cuivre dans la caiffe de la maifon des veuves.

On a vu ici dans les papiers publics unc lettre par laquelle on critique la nouvelle tactique propofée par M. le comte de Heffenftein. L'auteur dit que le roi en a fait l'effai au dernier camp de Ladugard, & paroît vouloir ignorer que ce prince l'avoit déjà fait introduire dans fon armée dès le mois de Mai. Cette critique ne mériteroit aucune réponse, fi l'on n'y citoit des autorités auffi refpectables que celles de GustaveAdolphe & de Charles XII. On y a taxé la nouvelle ordonnance d'exercice d'avoir furchargé le foldat fuédois de minuties, &c. Si l'auteur s'étoit donné la peine de lire, il auroit trouvé dans les anciennes ordonnances près de 60 commandemens pour le manîment des armes, & 16 dans la nouvelle : il auroit vu que cette contre-marche, qu'il appelle nouvelle; & qui paroît le choquer infiniment, eft celle qui a été adoptée dans toutes les armées, pour faire faire volte

face à une troupe, & qu'elle s'exécuté par un fimple mouvement de converfion par file; il auroit trouvé l'attaque des plus fimples; peu de charges comme il le desire, la derniere se faisant par les deux derniers rangs, le premier ne mettant pas genou à terre, mais gardant le fufil sur l'épaule, après quoi on fait baiffer la bayonnette & enfoncer. L'éloge que l'auteur de la lettre fait du roi, eft des plus extraordinaires : il dit que ce prince, pendant la durée du camp, a donné l'exemple de la fubordination & de la fobriété. Envers qui un roi peut-il ufer de fubordination, & comment exercer la fobriété dans un camp où la proximité de la capitale, féjour des reines, des grands, & des ambaffadeurs, oblige d'avoir tous les jours des tables fomptueuses? Si l'auteur de la lettre avoit eu le bonheur d'accompagner le roi dans fes voyages, particulierement dans la tournée qu'il fit il y a trois ans fur les frontieres de la...., il auroit pu exalter parmi tant d'autres éminentes qualités, la fru galité de ce grand prince.

DANEMARCK.

[ocr errors]

COPENHAGUE (le 21 Août.) Par un placard daté de Friedensbourg le 1er. de ce mois, le roi voulant encourager la manufacture des chapeaux en Danemarck, accorde une prime de cinq pour cent fur l'exportation qui s'en fera en pays étranger. Ces primes ne feront payées aux négocians qu'en produifant au college de commerce, 1°. un aveu des artifans danois qui auront fabriqué les chapeaux, & en auront reçu le prix; 2°. un certificats des douaniers dans les départemens defquels fe fera fait l'embarquement; 3°. une atteftation du conful danois réfidant dans le pays étranger où les chapeaux auront été transportés.

« PreviousContinue »