Page images
PDF
EPUB

repréfenter, à fes périls, rifques & fortunes, en toute faifon, des tragédies, des comédies, des drames, des pieces en vers, profe ou musique en italien ou en françois, en fe conformant feulement aux réglemens de police pour les pieces à repréfenter. Le théâtre de la rue Pergola ne fera plus obligé de jouer un opéra trifte chaque carnaval, celui de Cocomero un opéra bouffon au printems, & les autres de certaines pieces en certains tems; & pour éviter toute difcuffion au fujet des dettes des entrepreneurs, les membres des fpectacles qui devront veiller à la recette, feront refponfables de tout en cas de banqueroute, & obligés de payer toutes les dépenfes faites ».

:

Il s'étoit gliffé dans les tribunaux de quelques endroits de cet état un abus bien étrange, occafionné par le défaut de clarté de la loi, & par l'interprétation qu'on lui donnoit. Lorsqu'une communauté fe plaignoit de quelque tort à elle fait par un homme d'une autre communauté, on poursuivoit toute celle à la quelle appartenoit le coupable, & on la rendoit refponfable d'un mal qu'elle n'avoit pas fait le légiflateur vouloit, fans doute, l'engager à veilTer fur fes membres, & à les contenir; mais cette charge pénible & difficile ne produit pas toujours les effets qu'on en attend. Les juges ne diftinguent pas affez, dans les cas qui fe préfentent, le mal que la vigilance d'une commumunauté n'a pu empêcher. On a fait des repréfentations à ce fujet à S. A. R., qui les a accueillies, & qui a aboli la loi ancienne, en ordonnant qu'on pourfuivit feulement l'auteur ou la caufe du mal, & non les innocens. Ces pourfuités n'auront pour objet que de procurer une indemnité aux parties léfées, felon l'estimation qui fera faite du dommage, eftimation qui fe fera fans frais.

GENES ( le 28 Mai. ) Le 14 de ce mois) la comteffe de Joinville, après avoir vifité ce que cette ville a de plus curieux, fe rendit le foir au fpectacle, & fe plaça avec les perfonnes qui l'accompagnoient, dans trois loges que l'envoyé extraordinaire de France avoit fait meubler & difpofer en forme de fallon; le spectacle fini, ce miniftre fit fervir à fouper dans ces loges: fur la fin du repas, le bal masqué commença, & cette princeffe y resta jufqu'à minuit. Le 15, la marquife de Brignolet donna dans fon palais de Voltri, à la comteffe de Joinville, un grand dîner, auquel furent invités d'ambaffadeur de S. M. T. Chrét. à Naples, l'envoyé extraordinaire de France, les perfonnes de la fuite de cette princeffe, & plufieurs dames & nobles de cette ville. Le f6, la comteffe de Joinville prit la route de Reggio.

La dame Argentino-Impériali, connue par fes nombreuses œuvres de charité, vient d'en faire une nouvelle, qui mérite d'autant plus d'être rapportée, qu'elle contribue au bonheur public. Cette dame, ayant acheté le ci-devant college & l'églife des jéfuites, va y établir une maison d'éducation pour de jeunes filles qui manquent de bien : elle en a entretenu jusqu'à préfent plufieurs au grand hôpital des pauvres.

PARME (le 21 Mai.) Le 17 de ce mois, la comteffe de Joinville a paffé en cette ville vers les fix heures du foir, pour fe rendre à Reggio, où le duc de Modene l'attendoit. Cette princeffe, accompagnée de la comteffe de Genlis de la comteffe de Ruilly & du comte de Genlis, s'eft arrêtée deux heures chez le comte de Flavigny, miniftre de France, où elle a bien voulu accepter quelques rafraîchiffemens. L. A. R. étant alors à Colorno, la prinJuillet. e. quing. 1776. В'

seffe a remis à les voir à fon retour de Naples

REGGIO ( le 28 Mai.) Notre foire est actuellement des plus brillantes, tant par la présence de plufieurs fouverains d'Italie, que par le concours d'autres étrangers de diftinction, que cette circonstance y attire. La cour de Milan arriva la nuit du 15 de ce mois en cette ville, où Le trouvoit déjà celle de Modene. Peu de jours après, la comteffe de Joinville vint rendre vifite au duc de Modene, fon ayeul, & partit pour Mantoue le 21. Le 22, T'archiduc Ferdinand & le prince héréditaire de Modene frent une petite courfe à Parme, d'où l'infant-duc & l'archiducheffe fon époufe font arrivés ici le 25. Le féjour de tous ces princes fait naître des fêtes fucceffives, & chaque jour il fe donne quelque nouveau divertiffement. Ce qui met le comble aux agrémens de la foire, c'eft la munificence du duc de Modene, notre fouverain, qui donne tous les jours à la nobleffe un dîner de plus de 70 couverts,

VENISE (le 28 Mai. ) Il a été décidé au grand confeil que toutes les matieres qui auront directement trait à la légiflation & à la conceffion des graces, ne pourront à l'avenir être décidées que par la réunion des deux tiers des voix, Dans ces deux cas, la pluralité des fuffrages fuffifoit auparavant pour exprimer la volonté du grand-confeil.

[ocr errors]

On apprend de Triefte que le 22 du mois dernier, à 5 heures 36 minutes du matin on reffentit à Fiume une forte fecouffe de trem-` blement de terre, qui heureusement n'occafionna aucun dommage. Elle a été plus vive à Buccari, où les murs du magafin à fel s'ouvrirent en plufieurs endroits,

Le gouverneur de Corfou a informé la république qu'il s'y étoit formé une conjuration de plufieurs ouvriers employés dans l'artillerie. Après avoir détourné & vendu à leur profit une grande quantité de poudre des magafins, pour cacher leur forfait, ils avoient formé le projet barbare de faire fauter en l'air ces magafins, en mettant le feu aux mines. Ils avoient déjà placé les mêches, & y avoient mis le feu. Un d'entr'eux, effrayé des fuites terribles d'un pareil attentat, s'eft hâté de le découvrir; & l'on a été affez heureux pour le prévenir. Deux minutes plus tard, c'en étoit fait de cette ville & de tous les habitans.

La comteffe de Joinville, qui étoit arrivée ici le 25 de ce mois, affifta, le 27 à la cérémo nie des époufailles de la mer, qui avoit été différée à caufe du mauvais tems.

ROME (le 5 Juin.) Dans le confiftoire du 20 du mois dernier, le pape, après avoir propofé différens archevêchés & évêchés, & entr'autres, le patriarchat de Venife pour le prélat Fréderic-Marie Giovanelli, le fouverain pontife accorda la place de majordome à M. Manciforte; celle de maitre de chambre à M. Altieri; celle de clerc de la chambre & de préfident des rivages à M. Mantica; celle de président de la grace à M. Grégori; celle de préfident de la chambre des monnoies à M. Albani; celle de préfet des archives à M. Finocchietti, & celle de vice-légat d'Avignon à M. Filomarino. S. S. difpofa auffi du canonicat de la bafilique du vatican, dont jouiffoit M. Garampi, nonce du St. fiege à Vienne, & nommé à l'évêché de Montefiafcone, en faveur de Dom Marc-Antoine Con i, des ducs de Poli; & elle accorda l'évêché de Citta-Nuova dans l'Ifirie, vacant par

la mort du prélat Léoni, au P. Stratico, religieux dominicain, & Grec de nation.

Le 23, le St. Pere tint un confiftoire public dans lequel il donna la barette aux deux nouveaux cardinaux Archinto & Calcagnini, qui ont fait depuis leur vifite au facré college avec la pompe & le cortege accoutumés.

M. Camillo di Costanzo ayant formé le deffein de paffer le refte de fes jours dans un monaftere, le pape lui a permis de fe démettre du gouvernement de Spolette, dont il étoit pourvu. Le cardinal de Bernis a présenté dernierement l'abbé & le chevalier de Bernis, ses neveux au fouverain pontife, qui leur a fait préfent à chacun d'un chapelet monté en or, & garni d'une médaille de même métal.

[ocr errors]

Ce cardinal a fait préfent de deux magnifiques chafubles, dont l'une eft brodée en or & l'autre en argent, au nouveau cardinal Archinto, qui, fous le pontificat de Clément XIII, lui avoit apporté la barette en France.

Le pape a fait payer les dettes de l'abbé Sartori, autour du fameux drame intitulé le Conclave, dont on a parlé dans le tems, & lui a fait remettre une fomme d'argent pour fortir de l'état eccléfiaftique, avec injonction de n'y jamais ren

trer.

L'abbé Polani, l'un des fubftituts du tribunal criminel de la trésorerie, a été relâché de la fortereffe de Civita-Vecchia, où il avoit été enfermé pour crime de falfification de billets; mais il eft banni auffi pour toujours des terres de l'état de l'églife.

Le St. pere a commué la peine de 10 ans de galeres, à laquelle étoit condamné l'abbé Guerrieri, en 5 années de cachot au château St. Ange.

Un édit du St. office condamne à 5 ans de prison la nommée Marie-Anne Paolucci d'Or

« PreviousContinue »