Page images
PDF
EPUB
[ocr errors]
[merged small][merged small][ocr errors][merged small]

FACULTÉS. (les quatre) L'Univerfité eft compofée

de quatre Facultés; favoir, la Faculté de Théologie, celle de Droit, celle de Médecine & celle des Arts, qui eft la plus ancienne, la plus étendue, & proprement l'Univerfité. Cette Faculté des Arts comprend toutes les perfonnes qui ne font point Docteurs. Elle a pour objets la Grammaire Latine & Grecque, la Rhétorique & la Philofophie. La Faculté de Théologie eft compofée de Docteurs qui font ou de la Maison de Sorbonne vu de celle de Navarre, & des Do&eurs Ubiquiftes, c'est-à-dire, qui ne font d'aucune Société.

L'Hiftoire nous apprend que l'on commença à ouvrir des Ecoles de Jurifprudence & de Médecine long-tems après l'établiffement des Ecoles des Arts & de la Théologie. La Philofophie vint enfuite, & l'on enfeigna d'abord cette fcience de trois manières, comme du Boulay l'a remarqué dans fon Hiftoire de l'Univ. de Paris, Tom. II, pag. 562. La première étoit fimple, & felon la manière ancienne : la feconde étoit felon les principes d'Ariftote & des Péripatéticiens: & la troisième confiftoit en termes & en vains difcours. La première manière étoit bonne; la feconde tolérable & la TOME III. A

1

troisième très-vicieufe. Quant à la Faculté de Médecine, on ne commença d'en faire des leçons publiques que fous le règne de Charlemagne : il y avoit auparavant des Ecoles de cette fcience dans les Académies de Marseille, de Bordeaux & de Toulouse.

L'étude du Droit Eccléfiaftique précéda celle du Droit Civil, & ce ne fut de même que fous le règne de Charlemagne, que l'on ouvrît dès Ecoles de l'un & de l'autre Droit. Voy. ARTS, DROIT, MÉDECINE, THÉOLOGIE.

FALOTS. Voy. BUREAU pour les Falots, Tom. I, pag. 707.

FARCEURS. Efpèce de Comédiens ou Baladins que l'on voit en grand nombre fur les Boulevards de la Ville.

FARCHEVILLE. Voy. BOUVILLE.

[ocr errors]

FAUXBOURGS de Paris. Louis XV, devenu majeur, borna, par l'article I de fa Déclaration l'enceinte de la ville de Paris, à ce qui eft renfermé par le rempart planté d'arbres, depuis l'Arfenal, jufqu'à la porte Saint-Honoré, & de-là en fuivant le foffé jufqu'à la rivière; & de l'autre côté de la rivière, en fuivant l'alignement du rempart défigné au plan, depuis le bord de la rivière, jufqu'à la rue de Vaugirard, & de-là en fuivant le rempart, jufqu'à la rue d'Enfer, où il finit; de-là, en allant le long de la rue de la Bourbe, à côté du Monaftère de Port-Royal, ledit Monaftère étant hors de l'enceinte, & de-là allant aboutir à la rue SaintJacques, & enfuite par une petite rue qui eft attenant des Capucins, allant gagner le Boulevard qui eft derrière le Valde-Grace, & dudit Boulevard en fuivant la rue des Bourguignons, & en prenant à gauche au bas de ladite rue, fuivant la rue de l'Ourfine, jufqu'à la rue Moufferard; & de cette rue, entrant dans la vieille rue Saint-Jacques, autrement dite la rue Cenfière, & fuivant cette dernière dans toute fa longueur, jufqu'à la rue Saint-Victor, autrement nommée la rue du Jardin-Royal; & de-là côtoyant le Jardin-Royal, jufqu'au boulevard qui aboutit à la rivière.

Divifion des Fauxbourgs.

Le quartier du Palais-Royal comprend le fauxbourg SaintHonoré, la Ville-l'Evêque & le Roule.

Le quartier Montmartre comprend le fauxbourg Montmartre, les Porcherons.

Le quartier Saint-Denis comprend le fauxbourg SaintLazare, le fauxbourg Saint-Denis, la Nouvelle-France.

Le quartier Saint-Martin comprend le fauxbourg SaintMartin, le fauxbourg Saint-Laurent & la Courtille.

Le quartier du Temple comprend le fauxbourg du Temple & Pincourt.

Le quartier Saint-Antoine comprend le fauxbourg SaintAntoine.

Le quartier de la place Maubert comprend le fauxbourg Saint-Vidor & le fauxbourg Saint-Marcel.

Le quartier Saint-Benoît comprend le fauxbourg SaintJacques.

Le quartier du Luxembourg comprend le fauxbourg SaintMichel

Le quartier Saint-Germain comprend le Gros-Caillou.
Le quartier de la Cité comprend l'Ifle Notre-Dame.

LIMITES DES FAUX BOURGS.

F. Saint-Antoine. Depuis la porte Saint-Antoine, jufqu'au Trône.

F. Saint-Denis. Depuis la porte Saint-Denis, jufqu'à la rue du fauxbourg Saint-Lazare.

F. Saint-Honoré. Depuis la porte Saint-Honoré, jusqu'au Roule.

F. Saint-Jacques. Depuis la fontaine des Carmelites, jufqu'à l'Obfervatoire.

F. Saint-Laurent. Depuis la grille Saint-Martin, jufqu'au chemin de la Villette.

F. Saint-Lazare. Depuis la grille Saint-Denis, jusqu'à la campagne.

F. Saint-Martin. Depuis la porte Saint-Martin, jusqu'à la grille.

F. Montmartre. Depuis la porte de ce nom, jufqu'aux Porcherons.

F. du Temple ou des Porcherons. Depuis la porte du Temple, jufqu'à la Courtille.

F. Saint-Vidor ou du Jardin du Roi. Depuis la Pitié, jusqu'à la Croix-clamart.

FAVIERES en Brie. Village éloigné de huit lieues de Paris, du côté de l'orient, dans une vallée qui n'eft diftante

de Tournon que d'une demi-lieue, vers le nord. Le pays eft fort aquatique & plein de prairies. Il y a auffi des labourages & un grand nombre de bocages; & la forêt qu'on appelle de Crecy, s'étend en partie fur cette Paroiffe. L'origine du nom de ce lieu, & de tous les autres Favières qui font en France, fe découvre naturellement dans la dénomination Latine Fabariæ, qui fignifie un lieu où il croiffoit beaucoup de fèves. Il est de l'Election de Rozoy.

L'Eglife eft fous le titre de Saint Martin & appartient aux Chanoines Réguliers de Prémontré. L'Abbé eft gros Décimateur de la Paroiffe, avec le Seigneur de Neuf-Moutier. Favières eft du Doyenné du vieux Corbeil.

FAYANCIERS. Ce font ceux qui ont le droit de fabriquer & vendre la fayance.

Cette Communauté qui avoit obtenu fes premiers Statuts de Henri IV, par Lettres-patentes en 1600, en obtint de nouveaux en 1659, régiftrés en Parlement la même

année.

Par Arrêt du Confeil d'Etat du 21 feptembre 1706, on a réuni à cette Communauté celle des Emailleurs, Verriers > Patenôtriers, & chacune d'elles eft gouvernée & régie sous les mêmes Statuts & Réglemens.

Par un des articles defdits Statuts, il eft dit que tout Apprentif ou Compagnon qui abufera des femme, fille, parente ou fervante de fon Maître, fera déchu du droit de parvenir à la maîtrise.

L'apprentiffage eft de 5 ans, & 5 ans de compagnonage. Les fils de Maîtres ne font point exemps de l'apprentiffage.

Le brevet coûte So liv. & la maîtrife 500 liv. fi l'on a qualité, & 200 liv. feulement en époufant une fille de Maître. Patron, S. Eloy.

FÉODISTES. Ce font ceux qui connoiffent particulièrement la partie des Fiefs & Biens feigneuriaux, & qui font le dépouillement des Terciers, fur les plans géométriques & topographiques que leur fourniffent les Arpenteurs, pour cnftarer les Domaines des Seigneurs & les biens de leurs Cenfitaires.

FERANDINIERS. Fabricans d'étoffes en or argent, foie & laine. L'apprentiffage eft de cinq années, le brevet conte 50 liv. la maîtrife 500 liv. Le compagnonage eft de deux ans. Les Apprentifs du Royaume peuvent fe faire rece

« PreviousContinue »