Annales historiques du comté de Neuchatel et Valangin depuis Jules-César jusqu'en 1722 ...: Publiees pour la premiere fois, avec quelques annotations d'apres le manuscrit de I'auteur, Volume 3

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 480 - Car tel est notre plaisir ; et afin que ce soit chose ferme et stable à toujours, nous avons fait mettre notre scel à ces dites présentes.
Page 377 - ... faisons que Nous, inclinans liberallement à la supplication et requeste qui faite nous a esté en faveur de nostre cher et bien amé Marc Bimbi, orfebvre, natif de Florence, l'un des vallets de chambre ordinaire de la Royne, nostre très chère et tres amée espouze; à icelluy pour ces causes et pour la délibération qu'il nous a fait entendre avoir prise d'user et consommer le surplus de sa vye en cettuy nostre Royaume auquel il s'est puis quelque temps retiré, Avons permis, etc.... qu'il...
Page 132 - CALVIN. — 10 n'y aura nulle difficulté, surtout quand mes dettes seront payées, comme j'en ai donné charge à mon frère, sur qui je me repose, le nommant exécuteur de ce présent testament, avec spectable Laurent de Normandie, leur donnant toute puissance...
Page 45 - Précy, conseiller du roi notre sire, gentilhomme ordinaire de sa Chambre et garde de la Prévôté de Paris, salut. Savoir faisons que...
Page 476 - Eléonore, fille de Henri de Bourbon, prince de Condé, et de Charlotte-Catherine de la Trimouille, sa seconde femme.
Page 132 - C'est en somme tout le bien que Dieu m'a donné, selon que je l'ay peu taxer et estimer tant en livres* qu'en meubles % vaisselle et tout le reste.
Page 118 - Ipis et au magistrat en tant que mon office le portera, c'est-à-dire sans préjudicier à la liberté que nous devons avoir d'enseigner selon que Dieu nous le commande et faire les choses qui sont de notre office.
Page 438 - ... bourgeoisie , se contenta de faire chanter basse messe en chambre close, sans sonner aucune cloche et sans y admettre que ceux de son hôtel, de sa suite et de ses domestiques. Ce qu'il y eut de singulier, c'est que le langage que tint le maître-bourgeois était en patois ou jargon du pays. Voici...
Page 111 - Nemours s'approcha de cette ville, il essaya de s'enfuir et se cacha dans le château de Pipet, où il fut fait prisonnier et tomba entre les mains des soldats qui le dépouillèrent. Après avoir été détenu trois mois en prison, il fut délivré par l'entremise du comte de Montceval, du sieur de Mandelot et par de Braille, chirurgien du duc de Nemours.
Page 429 - ... de la dite ville, qui font partie du nombre des vingt-quatre bourgeois qui s'assemblent pour délibérer des affaires de la dite ville, et que les dites fonctions, puissances, charges et autorités soient distinctement particularisées, circonstanciées et divisées en tous leurs points, comme elle le leur a fait entendre par le Mémoire qui leur a été donne, par lequel SA désire que le tout lui soit justifié par bons actes authentiques.

Bibliographic information