Histoire de la Révolution de 1789 et de l'établissement d'une constitution en France, Volume 11

Front Cover
Chez Clavelin, 1798 - France - 20 pages
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 281 - ... rapport, ne sont pas dans la nature. Ils ne peuvent s'expliquer que par l'exaltation du fanatisme politique qui lui a mis le poignard à la main. Et c'est à vous, citoyens jurés, à juger de quel poids doit être cette considération morale dans la balance de la justice. Je m'en rapporte à votre prudence.
Page 158 - Comment se fait-il que vous ne sentiez pas que c'est aujourd'hui qu'il faut que la Convention décrète que tout homme du peuple aura une pique aux frais de la nation.
Page 280 - J'espère que vous ne serez point tourmenté; en tous cas, je crois que vous auriez, des défenseurs à Caen. J'ai pris pour défenseur Gustave Doulcet. Un tel attentat ne permet nulle défense; c'est pour la forme. Adieu, mon cher papa, je vous prie de m'oublier, ou plutôt de vous réjouir de mon sort; la cause en est belle. J'embrasse ma sœur, que j'aime de tout mon cœur, ainsi que tous mes parents; n'oubliez pas ce vers de Corneille : Le crime fait la honte et non pas l'échafaud.
Page 236 - L'Assemblée déclare qu'elle est convaincue que l'Assemblée nationale n'est pas libre. 2« II sera organisé , concurremment avec les citoyens des autres départements, une force armée, pour marcher, en tout ou en partie, contre les factieux de Paris, qui ont enchaîné la liberté de la Convention et réduit au silence les bons citoyens. 3« Cette force armée sera de quatre mille hommes pour le département de l'Eure. 4« II sera établi une correspondance avec tous les départements, pour les...
Page 31 - Vous êtes libres; mais pensez comme nous sur telle ou telle question d'économie politique, ou nous vous dénonçons aux vengeances du peuple. Vous êtes libres; mais courbez la tête devant l'idole que nous encensons, ou nous vous dénonçons aux vengeances du peuple.
Page 19 - Dans tout pays où les droits du peuple ne sont pas de vains titres consignés fastueusement dans une simple déclaration...
Page 138 - ... tous les projets auxquels il pouvait avoir à s'opposer , celui-ci était le moins présumable ; car c'était, pour ainsi dire, faire passer une armée par le trou dune aiguille. En cas de réussite, Dumouriez avait le projet, dès qu'il serait maître de la Hollande, de renvoyer dans les Pays-Bas tous les bataillons de volontaires nationaux ; de s'environner de troupes de ligne , et de ses généraux les plus affidés ; de faire donner par les...
Page 158 - Montrez-vous révolutionnaires , montrez-vous peuple , et alors la liberté n'est plus en péril ! Les nations qui veulent être grandes doivent , comme les héros , être élevées à l'école du malheur. Sans doute nous avons eu des revers ; mais si au mois de septembre...
Page 202 - ... mais écoutez les vérités que je vais vous dire: la France a mis dans Paris le dépôt de la représentation nationale; il faut que Paris le respecte; il faut que les autorités constituées de Paris usent de tout leur pouvoir pour lui assurer ce respect.
Page 31 - ... domestiques , par les soins qu'ils doivent à leurs familles, souvent par des devoirs civiques , ils se retirent. On ne voit alors dans les sections que des hommes oisifs , sans état, inconnus , souvent étrangers à la section, quelquefois à Paris, même à la République...

Bibliographic information