Journal de M. Suleau, Issues 1-12

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Common terms and phrases

Popular passages

Page 60 - ... d'en tenir compte, et je crois devoir vous dire que vous ne l'avez pas assez fait. »Par cette faute unique, mais continue, vous avez vicié votre ouvrage , vous vous êtes mis dans une situation telle que vous ne pouvez le préserver d'une ruine totale qu'en revenant sur vos pas (on rit encore dans la partie gauche.
Page 57 - L'effroi s'est mêlé à ma juste douleur , quand j'ai vu briser tous les ressorts du gouvernement et substituer d'impuissantes barrières à la nécessité d'une force active et réprimante. Par-tout j'ai cherché les vestiges de cette autorité centrale, qu'une grande nation dépose dans les mains du monarque pour sa propre sûreté , je ne les ai plus retrouvés nulle part.
Page 65 - ... plusieurs membres de l'Assemblée nationale; que je suis prêt à servir ma patrie sur terre , sur mer , dans la carrière diplomatique, en un mot, dans tous les postes qui n'exigeront que du zèle et un dévouement sans bornes au bien public ; mais que s'il est question de régence, je renonce dans ce moment, et pour toujours , aux droits que la constitution m'y donne.
Page 66 - ... l'ambition serait en moi une inconséquence inexcusable. Ce n'est point pour imposer silence à mes détracteurs que je fais cette déclaration. Je sais trop que mon zèle pour la liberté nationale , pour l'égalité qui en est le fondement...
Page 51 - Intendants en ont quelquefois proposé dans des circonstances où je vous avoue qu'il ne me paraît pas convenable d'en accorder. Par exemple, une personne majeure, maîtresse de ses droits et n'étant plus sous l'autorité paternelle, ne doit point être renfermée, même sur la demande des deux familles réunies , toutes les fois qu'il n'ya point de délits qui puissent exciter la vigilance du ministère public , et donner matière à des peines dont un préjugé très déraisonnable, mais qui...
Page 59 - Cependant, sur son assertion positive qu'elle était pour moi, je l'ai ouverte, et le nom de frère que j'y ai trouvé ne m'ayant plus laissé de doute, je l'ai lue avec le respect que je dois à l'écriture et au seing de votre majesté. L'ordre qu'elle contient de me rendre auprès de la personne de votre majesté n'est pas l'expression libre de sa volonté; et mon honneur, mon devoir, ma tendresse même, me défendent également d'y obéir.
Page 54 - En arrivant dans cette capitale, après une longue absence, mon cœur et mes regards se sont tournés vers vous. Vous m'auriez vu aux pieds de cette auguste assemblée, si mon âge et mes infirmités me permettaient de vous parler, sans une trop vive émotion, des grandes choses que vous avez faites, et de tout ce qu'il faut faire pour fixer sur cette terre agitée, la paix, la liberté, le bonheur qu'il est...
Page 63 - Comment après avoir consacré les principes dela liberte individuelle, souffrez-vous qu'il existe dans votre sein une institution qui serve de modèle et de prétexte à toutes les inquisitions subalternes qu'une inquiétude factieuse a semées dans toutes les parties de l'empire? Comment n'êtes-vous pas épouvantés de l'audace et du succès des écrivains qui profanent le nom de patriote?
Page 66 - ... et mes résolutions irrévocables, afin que l'opinion publique ne s'appuie pas sur une fausse base dans ses calculs et ses combinaisons, relativement aux nouvelles mesures que l'on pourrait être forcé de prendre . . .
Page 50 - A l'égard des personnes dont on demandera la détention pour cause d'aliénation d'esprit , la justice et la prudence exigent également que vous ne proposiez les ordres que quand il y aura une interdiction prononcée par jugement; à moins que les familles ne soient absolument hors d'état de faire les frais de la procédure qui doit précéder l'interdiction. Mais, en ce cas, il faudra que la démence soit notoire et constatée par des éclaircissements bien exacts.

Bibliographic information