Journal encyclopédique ou universel, Volume 1, Parts 1-3

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 360 - Paris , que ces préfentes ils aient à faire lire , publier & enregiftrer , même en tems de vacations , & le contenu en icelles garder & obferver félon leur forme & teneur...
Page 142 - La même fociété avoit accordé le titre de fon ingénieur en inftrumens de mathématique à feu M. Langlois , comme au premier artifte du royaume en ce genre ; elle l'avoit accordé de même à M. Canivet , fon neveu , qu'elle avoit regardé comme l'héritier des talens de fon oncle. A la mort de ce dernier , plufieurs...
Page 277 - Ifthmiens ont été regardés unanimement comme les plus célèbres ; & l'on a pu dire avec raifon qu'ils ne fortiront jamais de la mémoire des hommes, tant que les écrits de l'antiquité fubfifteront dans le monde.
Page 370 - France à se servir du bruit de cette alliance,, comme du moyen le plus efficace pour enflammer les...
Page 432 - ... dépense. Cet ouvrier, dit-on, quadruple ainsi la valeur première du lin ; point du tout : il ne fait que joindre à cette valeur première une valeur étrangère, qui est celle de toutes les choses qu'il a consommées nécessairement. Ces deux valeurs ainsi cumulées forment alors , non la valeur du lin, car il n'existe plus, mais ce que nous pouvons nommer le prix nécessaire de la toile, prix qui, par ce moyen, représente...
Page 119 - Voici donc le principe fondamental des lois politiques en fait de religion. Quand on est maître de recevoir dans un état une nouvelle religion , ou de ne la pas recevoir , il ne faut pas l'y établir; quand elle y est établie , il faut la tolérer.
Page 142 - Se le réferver à celui des artiftes nationaux & regnicoles qui lui prciènteroit le meilleur quart du cercle de trois pieds de rayon , garni de toutes les pièces qui peuvent fervir à le rendre d'un ufage sûr à commode , & accompagné d'un, mémoire contenant le détail des moyens qui auront été employés pour le conjlruire.
Page 359 - Enjoint Sa Majesté au sieur d'Argenson, conseiller d'État et lieutenant général de police à Paris, de tenir la main à l'exécution du présent arrêt , et d'en certifier M. le chancelier dans huitaine. Fait au conseil d'État, Sa Majesté y étant, tenu à Versailles, le premier jour de juillet 1710.
Page 382 - Cependant c'eft celui de mon indépendance qui règne dans mon âme, & puis- je concevoir, qu'efclave fur tout le refte, je ne fois libre que fur l'opinion de ma liberté ? Tous les efforts que l'on fait pour la combattre fe terminent tout au plus à faire naître un doute , & ce doute même en devient une preuve, puifque quiconque doute , n'eft pas invinciblement déterminé.
Page 389 - Les dépofitaires de ces manufcrits fe détermineroient peut-être plus facilement à les publier , s'ils pouvoient recouvrer plufieurs pièces qui en font partie & qui font reftées entre les mains de ceux à qui elles ont été communiquées. On les prie de vouloir bien faire remettre à M. Simon, Imprimeur, ces...

Bibliographic information