LÁmi des patriotes, ou Le défenseur de la Constitution, Volume 5

Front Cover
Demonville, 1792 - France
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 158 - Cette congrégation fut imaginée et exécutée par des hommes très populaires, il ya deux ans, et qui virent fort bien que c'était un moyen d'augmenter leur pouvoir et de tirer un grand parti de leur popularité, mais qui ne virent pas combien un pareil instrument était redoutable et dangereux. Tant qu'ils les...
Page 152 - Comme ils ont été convaincus que la majeure partie de la Nation répugne à l'adoption de leur système de République, ou pour mieux. dire d'anarchie, et comme ils désespèrent de réussir à l'y entraîner, si le calme se rétablit à l'intérieur et que la paix se maintienne au dehors, ils dirigent tous leurs efforts à l'entretien des troubles et à susciter une guerre étrangère.
Page 159 - Ces sociétés délibèrent devant un auditoire qui fait leur force; et, si l'on considère que les hommes occupés ne négligent point leurs affaires pour être témoins des débats d'un club, et que les hommes éclairés cherchent le silence du cabinet, ou les conversations paisibles, et non le tumulte et les clameurs de ces bruyantes mêlées, on jugera facilement quels doivent être les habitués qui composent cet auditoire. On jugera de même quel langage doit être propre à s'assurer...
Page 150 - Delessart sur la renaissance de l'ordre, l'autorité du gouvernement et l'exercice des lois, manifestera au contraire des symptômes journellement croissants d'inconsistance et de fermentation, les puissances amies de la France auront les plus justes sujets de craindre, pour le roi et la famille royale, le retour des mêmes extrémités qu'ils ont éprouvées plus d'une fois, et pour la France de la voir replongée dans le plus grand des maux dont un grand Etat puisse être attaqué, l'anarchie populaire.
Page 163 - ... le champ le plus vaste et le plus libre à toute espèce de travaux, des lois qui, malgré les imperfections dont nul ouvrage humain n'est exempt, sont au moins évidemment destinées à fonder la concorde et le bonheur de tous sur les intérêts de tous, ne peuvent assurément pas être la cause de leur mécontentement. Il faut donc, ou que le gouvernement contrarie les lois, ou que le gouvernement n'ait point de force. Si...
Page 159 - ... et , si l'on considère que les hommes occupés ne négligent point leurs affaires pour être témoins des débats d'un club, et que les hommes éclairés cherchent le silence du cabinet, ou les conversations paisibles, et non le tumulte et les clameurs de ces bruyantes mêlées, on jugera facilement quels doivent être les habitués qui composent cet auditoire. On jugera de même quel langage doit être propre à s'assurer leur bienveillance. Une simple équivoque a suffi...
Page 162 - ... plus que personne contre les désordres qu'ils ont faits et qu'ils entretiennent; ils accusent de leur ouvrage tous ceux qu'ils oppriment; et, levant tout à fait le masque, ils arment au milieu de Paris, sans dissimuler leurs préparatifs de guerre. Enfin, au midi de la France, ils ont osé se promettre, d'une ville à l'autre, l'appui d'une force armée , dans le cas où la puissance publique essaierait de les faire rentrer dans le devoir des sujets de la Loi.
Page 154 - Il rend justice aux sentimens personnels du roi son beau-frère ; il est loin d'attribuer de tels procédés à la majeure partie de la nation , qui , ou gémit elle-même des maux que lui cause un parti frénétique } ou participe involontairement aux erreurs et aux préventions dans lesquelles on travaille à l'entretenir sur la conduite de sa majesté impériale. Découvrir les détails et les desseins véritables de sa conduite vis-à-vis de la France , sans réticence, sans déguisement...
Page 148 - Tels sont les termes de la déclaration que l'empereur proposa au mois de juillet 1791 aux principaux souverains de l'Europe, de faire à la France, et d'adopter pour base d'un concert général. On défie d'y trouver une syllabe qui ne fût avouée par ce que les principes du droit des gens ont de plus sacré.
Page 150 - Ces inquiétudes et le concert d'observation passive qui en résulte ont un double motif, aussi fondé qu'inséparable dans ses objets. Tant que l'état intérieur de la France, au lieu d'inviter à partager l'augure favorable de Mr. de Lessart, sur la „renaissance de l'ordre, l'activité du gouvernement et l'exercice des lois...

Bibliographic information