Des progrès de la puissance russe: depuis son origine jusqu'au commencement du XIXe siècle

Front Cover
Fantin, 1812 - Kievan Rus - 514 pages
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 179 - Baltique gardées par nos vaisseaux , il faut alors proposer séparément et très-secrètement, d'abord à la cour de Versailles, puis à celle de Vienne, de partager a,vec elles l'empire de l'univers. » Si l'une des deux accepte , ce qui est immanquable, en...
Page 347 - L'empereur Alexandre offrit sa médiation au gouvernement anglais, et s'engagea, si ce gouvernement ne consentait à conclure la paix en reconnaissant que les pavillons de toutes les puissances doivent jouir d'une égale et parfaite indépendance sur les mers, à faire cause commune avec la France, à sommer, de concert avec elle , les trois cours de Copenhague , de Stockholm et de Lisbonne, de fermer leurs ports aux Anglais, de déclarer la guerre à l'Angleterre, et à insister avec force auprès...
Page 272 - Que l'impératrice se tient quant à la fixation de celles-ci à ce qui est énoncé dans l'Art. X et XI de son traité de commerce avec la Grande-Bretagne, en étendant ces obligations à toutes les Puissances en guerre. 4. Que pour déterminer ce qui caractérise un port bloqué on n'accorde cette dénomination qu'à celui, où il ya, par la disposition de la Puissance qui l'attaque avec des vaisseaux arrêtés et suffisamment proches, un danger évident d'entrer.
Page 178 - II recommande à tous ses successeurs de se pénétrer de cette vérité, que le commerce, des Indes est le commerce du monde, et que celui qui peut en disposer exclusivement est le vrai souverain de l'Europe; qu'en conséquence on ne doit perdre aucune occasion de susciter des guerres à la Perse, de hâter sa dégénérescence, de pénétrer jusqu'au golfe Persique et de tâcher alors de rétablir par la Syrie l'ancien commerce du Levant.
Page 253 - Le fils ou petit-fils d'un roi ne pourra être élu immédiatement après la mort de son père ou de son aïeul ; et il ne pourra l'être qu'après l'intervalle de deux règnes ; « 3° Le gouvernement de Pologne sera et demeurera à perpétuité un gouvernement libre, indépendant et de forme républicaine ; « 4° Les vrais principes de ce gouvernement...
Page 179 - France d'un côté, tandis. que l'Allemagne le serait de l'autre, et ces deux contrées vaincues, le reste de l'Europe passerait facilement et sans coup férir sous le joug.
Page 177 - Approcher le plus possible de Constantinople et des Indes. Celui qui y régnera sera le vrai souverain du monde. En conséquence, susciter des guerres continuelles, tantôt...
Page 177 - S'étendre , par tous les moyens possibles , vers le nord , le long de la Baltique ; au sud , le long de la mer Noire. •• Entretenir la jalousie de l'Angleterre , du Danemark et du Brandebourg contre la Suède, qu'on finira par subjuguer.
Page 340 - ... le plus effronté , qui est ordinairement le plus ignare ou le plus méchant , ne parvienne à l'obséder. Se laissant trop aller aux impulsions étrangères, il ne s'abandonne pas assez à celles de sa raison et de son coeur.
Page 167 - Pierre avait le génie imitatif ; il n'avait pas le vrai génie, celui qui crée et fait tout de rien.

Bibliographic information