Page images
PDF
EPUB

que les alliés du vieux sang de la Cappe auront cessé de guerroger entre iceux, ilec sera convention tenue fort secrète, un biau matin paix sera proclamée par hérants d'armes, au son de trompes, ès carrefours de Lutèce. Vieux barbus s'endviendront féliciter jeunes braves, défenseurs courtois de la noble dame du lys; les félons n'oseront siéger dans les rangs des preux, ains recevront quenouilles. Franchises et libertés seront accordées , charte du royaume révisée , octroyée pour le bien de trestous ; prisonniers libres, peine de gibet, et fer coupant teste, abolis pour crime d'estat , sauf régicide , etc. Gens du roi sommeilleront sur les lys, et se laisseront festoyer à l'aise par pauvres reclus sortis des cachots d'un couvent de nonnettes (1) oncque l'abondance renaistra, notables drapiers, orfèvres, merciers, changeurs, seront ébabis de leurs gros bénéfices. Iceux qui percevront les revenus da seigneur roi ne commettront aucune malversation. La royne rentrée dans ses domaines achèvera de gangner les cæurs par ses harangues et grande douceur. Icelle parlera an Forum , icelle 'se reverdoyera avec sainte famille exilée, ilec défendra l'allie du vieux sang de la Cappe. Car tous iceux favoris , iceux écuyers servants l'auront délaissée au jour de la douleur. Ilec, maudira tous iceux ingrats, tous iceux qui crieront haro sur le Job gaulois. La damc du Lys s'attendrira avec icelui , voire mesme avec sa dame, mère de buit enfans dont cing måles. llec dira : « Si vous avez versé larmes sur le sort de la délaisssée (3), » mon fils, devenu roi , imitera la conduite de Loys XII. Ains vivons en » paix, soeur de mon mien père , réunissons tous les partis, feux de joie , » ilec Paris, ilec provinces , cs alliance enstre tous. Une royne de France doit » onblier les injures faites à une régente prisonnière. Ains le vieux fort de» viendra historique. » Chacun alors portera sa bannière : cheminant vers la grande ville, le Lyonnais remarquable par l'écusson du prince, le Bordelais aura le menu-vair, les peuplades du midi blanches bannières, les Normands, voire mesme Alençonnais gens de coeur, porteront armes où scra gravé le vaissseau de leurs ducs. Les fidèles Bretons, Manceaux, Angevins, recoaverts de jacquettes au lys, ilec bracelets d'or comme du tems de Rollon ; seront tretous émerveilles de la courageuse ardeur belliqueuse d'une femme inspirée. Alors il serait déclaré que le plus sage et le plus discret cieviendrait le tuteur du jeune Lys, avec icelle dame vrai royne , adoptant les couleurs de son écu. Ainsi le prince captif aurait loisir pour s'enquérir à l'aise des hauts faits des paladins français, et se fortifierait en science et sagesse , voire crainte de Dieu ; car par après semblerait contracter une illustre et merveilleuse alliance, se garderait des loups es léopards, car le

(1) La prison de SaintePelagie.
(2) Moniteur du 26 février , sur une ( incroyable ) révélation.

grand aigle feroist pacte avec lui , es empescheroit la division des familles , fraude et corruption , es le morcellement da biau royaume de France entre trestous envieux Européens.

Les lévites entonneront des cantique à la louange da Seigneur Dieu d'Israël; tous iceux fugitifs rentreroient ilec aulienne babitation. Le sien allié du vieux sang ne se pourraist-il à la fin immortaliser par noble et généreuse action, ains fermer la bouche à tous iceux qui oseraient lui dire :

Cain, qu'as-tu fait de ton frère ? Si faire les factions des Armagnacs et des Bourguignons esconduisaient roi . du Lys et dame captive par force une autre fois ; ains trahisons; voire périls! environneraient le sien allié du vieux sang de la Cappe , il ne sauroit plus résisçer lui et les siens ! A tous iceux l'appelant au combat, si bien qu'il tenterait de restourner par mer dans un monde nouveau pour y régner à l'aise, moult auroist mal. Oncque s'ensuivrait pour tous douloureux et cuisant regrets, car de l'année 1833 à icelle 1835, si on ne pouvoit oppérer des merveilles de reconciliation enstre tous Gaulois, plus tardivement le royaume de France semblerait menacé d'une subversion totale. Celui qui le gouverneroit alors seroit le tard venu , ilec de 1836 à 1839, la licentia auroit ces idoles et temples. Ains pourroit être en esmoi le biau sire, force serait à icelui de lutter contre vieilland malencontreux , conduit lai es fils en lieu bien gardé. L'Orient esbranlé par l'Occident serait maitre à la fin; les armées chrétiennes auroient fait de notables conqaêtes sur les Sarrazins, ains s'endviendroient par après visiter la sainte Baume, le capitaine noir sorti de Marseille, vrai soutien des Mahométans, en oustre commandant Pastournaux Escorcheurs , gens à maillet ilec Gueux, feroient choses horribles et sacrileges , tretous gros bonnets, portant boppes et dalmatiques , panvres reclus mangeraient chier aux jours d'abstinence, festoyeraient bouffons comme saint Geniez (1), ou sinon le sang des récalcitrans coulerait par les mains d'un Cappuce. A la fin courageusc jeunesse , ilec des écoles Parisis , trestous des provinces, chassant les barbus vieux pêcheurs , qui les auront abusés , sauveront des mains des infidèles pauvre France rançonnée et pillée... adviendra fin des maux ains Dieu sauveur

avant tout, l'an de grâce 1840, un lustre après. Troisième époque de l'âge ī du monde. La paix et l'abondance doivent advenir, et l'Europe sera préservéc

d'un grand naufrage. Roi du lys apparaistra en toute sa gloire, et ne sauroit guerroyer qu'à l'effet d'agrandir ces estats. Ses vaisseaux vogueront sur les mers, ilec seront respectés, mesme au pied de la tour baignée par la Tamisc, l'exil ayant donné notable expérience, au Loys, on s'entresdira : allégresse

(1) Le bienheureux saint Genice était un funambule.

142 ARRÊT SUPRÊME DES DIEUX DE L'OLYMPE. pour tous. Les Français de la Gaule Celtique, tous iceux des provinces seront accueillis par voisins au-delà de leurs natales frontières. En attendant la venuc de l'élu du ciel et la réalité des prévisions de Noël Olivarius ( Dieu-Donne), moi pauvre Auteur féminin de ce tant tout petit livret, je fais des væux pour que les cadets se reconcilient avec leurs aînés, pour que les Carlistes et les Républicains se donnent la main et le baiser de paix, etc.; s'il en est ainsi, je leur prédis à tous joie et paix éternelle : 0 France! ô ma patrie ! je voudrais te soustraire à la domination etrangère dont tu es menacée , malgré l'état heureux et prospère dont tu jouis en 1833 (voir même l'élévation de ton credit, etc.). Je fais des voeux pour moi, ce qui m'est bien permis, car je crains fort d'être appelée à comparoir devant MM. les jurés, à cette fin de répondre comme éditeur du vieux prophète du XV° siècle, sur maintes curieuses et trop véridiques révélations, notamment sur icelles qui ont trait à la captivité illégale de noble dame retenue sous les créneaux d'un vieux fort etc. Donc il pourrait s'ensuivre pour auteur féminin tout petit procès tant soit peu scandaleux, tout petit jugement tant soit pen rigoureux, captivité, etc., moult me dirais-je toute cbahie d'un si grand bruit, d'un si grand fracas, etc. C'est honorable pour mon sexe d'avoir osé élever la voix en faveur d'une mère de douleur. Les femmes méritent le brevet de la fidélité : il en est peu qui, à mon exemple, ne s'attendrissent sur les infortanes de Mme la duchesse de Berry. Aussi , malheur aux cours ingrats..... Et j'ajoute en terminant ce mien ouvrage (1):

'L'écrivain courageux qui poursuit la puissance ,
Affronte ses fureurs, quand il sauve la France.

(1) Si je dévoilais tous les mystères , il pourrait en résulter des conséquences terribles. On ne peut marcher sans aide et agir sans conseil..... Mes raisonnemens sont le produit d'une raison éclairée et de vues saines d'intérêt public; respect à l'ordre, obéissance aux lois :

J'ai voulu voir, j'ai vu.

( Athalie.)

FIN.

[blocks in formation]

Revelations de Noël Olivarius ( Dieu-Donne).

[blocks in formation]
« PreviousContinue »