Département d'Ille-et-Vilaine: La situation économique du clergé à la veille de la révolution dans les districts de Rennes, de Fougères et de Vitré

Front Cover
Impr. Oberthur, 1913 - Clergy - 780 pages
2 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified

From inside the book

What people are saying - Write a review

Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
User Review - Flag as inappropriate

16 pages contenant Nouvoitou dans ce livre
Page lvi, 8, 158, 162, 314, 684
B.N Cote: 90966/30 - Exclu du prêt

User Review - Flag as inappropriate

Maîtresses du pensionnat : Rose-Mélanie Hervagault (S. Mélanie, 68 ans) ;
Anne-Elisabeth ...

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page xxi - ... bibliothèque, livres, manuscrits, médailles, et du mobilier le plus précieux de la maison, en présence de tous les religieux, à la charge et garde desquels ils laisseront lesdits objets...
Page ii - L'HISTOIRE ÉCONOMIQUE DE LA RÉVOLUTION FRANÇAISE PUBLIÉS PAR LES SOINS DU MINISTRE DE L'INSTRUCTION PUBLIQUE Par arrêté du 16 mars 1908, le Ministre de l'Instruction publique, sur la proposition de la Commission chargée de rechercher et de publier les documents d'archives relatifs à la vie économique de la Révolution, a chargé M.
Page xxi - Les officiers municipaux se transporteront, dans la huitaine de la publication du présent décret, dans toutes les maisons de religieux de leur territoire, s'y feront représenter tous les registres et comptes de régie, les arrêteront, et formeront un résultat des revenus et des époques de leurs échéances.
Page xviii - Pour parvenir à fixer les divers traitements réglés par les articles précédents, chaque titulaire dressera, d'après les baux actuellement existants pour les objets tenus à bail ou ferme et d'après les comptes de régie et exploitation pour les autres objets, un état estimatif de tous les revenus ecclésiastiques dont il jouit, ainsi que des charges dont il est grevé; ledit état sera communiqué aux municipalités des lieux où les biens sont situés, pour être contredit ou approuvé...
Page 106 - Nous ne parlons point icy des aumônes que nous faisons soit à la ville, soit dans les campagnes ; elles sont proportionnées à nos facultés et à la valeur des dixmes dont nous jouissons dans les différentes paroisses. « Faisant des dix dernières années une commune, nous avons payé en réparations et rédifications, aux 3ochanceaux d'églises paroissiale...
Page xi - ... par devant les juges royaux ou les officiers municipaux, une déclaration détaillée de tous les biens mobiliers et immobiliers dépendant desdits bénéfices, maisons et établissements, ainsi que de leurs revenus, et de fournir, dans IP iv,*"^.
Page li - Ch. PORÉE, La Vente des biens nationaux dans le district de Sens (Collection des documents inédits sur l'Histoire économique de la Révolution), et J.
Page 89 - II n'ya en vray commun que les ornements de l'église qui ne consistent que dans ceux nécessaires pour la décence du service divin et de la décoration des autels ; que les ustanciles de la cuisine, les tables et nappes du réfectoire, les lits, linges, armoires et chaises des infirmeries, les lits du pensionnaire, les lits et linges pour nos chaplains, nos tourières et domestiques et les ustanciles du jardin. « Nous avons envoyé à la Monnoye de Nantes l'argenterie dont nous pouvions nous passer....
Page 89 - ... lits, linges, armoires et chaises des infirmeries, les lits du pensionnaire, les lits et linges pour nos chaplains, nos tourières et domestiques et les ustanciles du jardin. « Nous avons envoyé à la Monnoye de Nantes l'argenterie dont nous pouvions nous passer. « Nous n'avons aucuns manuscrits dans notre Bibliothèque qui n'est composée que de vieux bréviaires et de quelques livres de piété et d'histoire, le tout au nombre de mille sept volumes. » (Suit la liste des revenus de l'abbaye...
Page 107 - Sur les revenus cy-devant détaillés doit se prendre la nourriture et l'entretien de 37 religieuses, de trois novices, de deux postulantes et deux chaplains, les gages et nourriture de onze domestiques, des gardes malades et des ouvriers que nous employons journellement ; comme aussi les frais de procédure criminelle dans nos sept juridictions et l'entretien assez considérable pour notre sacristie.