Page images
PDF
EPUB
[ocr errors]

ART. 5..

« Le concessionnaire sera pareillement tenu d'exploiter conformément aux règles de l'art; << de se conformer aux lois et règlements interve<< nus ou à intervenir sur le fait des mines, spé<< cialement pour ce qui concerne le payement des << redevances légales, tant fixe que proportion

nelle; de suivre le plan général d'exploitation, << arrêté par le conseil général des mines, et de se «< conformer au cahier des charges dressé par l'in<«< génieur en chef, avec les modifications indiquées <<< par ledit conseil, le tout approuvé par notre «< ministre secrétaire d'État de l'intérieur.

ART. 6.

Il n'est aucunement préjudicié par le présent << acte de concession, à l'effet des transactions antérieures passées par les concessionnaires, tant << entre eux qu'avec des tiers.

ART. 7.

« Nos ministres secrétaires d'État aux départe«ments de l'intérieur et des finances sont chargés

<< de l'exécution de la présente ordonnance, qui «< sera insérée au Bulletin des lois.

«< Donné au château des Tuileries le trente oc<«<tobre de l'an de grâce 1815, et de notre règne << le 21".

[ocr errors][merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small]

35. Par suite de diverses circonstances et vicissitudes, l'exploitation de ces mines et usines, après avoir langui pendant quelque temps, fut sur le point de cesser, et même d'être abandonnée.

36. MM. Dournay frères, suivant jugement d'adjudication par suite d'expropriation forcée, rendu en date du 15 février 1820, par le tribunal civil de première instance de Weissembourg, firent l'acquisition de ces mines. Leur concession actuelle se compose :

1° De celle du 20 novembre 1809,

[merged small][ocr errors][merged small][merged small][ocr errors][merged small]

Kil Hec. Ar.

47. 96. 50.

11. 75. 61.

59. 72. 11.

37. Devenus propriétaires incommutables de ces mines, MM. Dournay y créèrent une nouvelle industrie, la fabrication des produits et mastics bitumineux avec les calcaires asphaltiques, malthe et pétrole des sables et grès bitumineux; de manière que ces substances, qui jusqu'alors avaient été regardées comme de peu de valeur, peu importantes, et ne pouvoir former qu'une fabrication accessoire ou accidentelle, sont au contraire aujourd'hui la principale branche d'industrie de la mine d'asphalte, de malthe et de pétrole, la mine la plus abondante et la plus riche de France, rapport sous lequel nous allons l'examiner.

38. On vient de voir (19) que le calcaire asphaltique et les grès ou sables bitumineux exploités aujourd'hui comme mine d'asphalte à Lobsann, faisaient partie de la grande formation tertiaire de l'étage inférieur des Vosges, reposant sur les marnes argilo-calcaires et argileuses, bitumineuses et salifères du Keuper (15), qui recouvrent ellesmêmes le calcaire de muschelkalk (12), les grès bigarrés (8), et le grès ancien ou vosgien (5). (Voy. pl. III. Coupe géologique de la mine d'asphalte, bitume et lignites de Lobsann.)

39. Cette mine est dans la forêt communale de Lobsann, au pied de l'escarpement de la grande

falaise qui forme les grès anciens sur la rive gauche de la vallée du Rhin.

40. Le sol ou le recouvrement de la mine est argileux et ferrugineux. Son épaisseur varie entre 3, 4, 5, 6, 8, et 10 mètres, suivant les déclivités de la surface. Il est composé : 1o de terre végétale, argile sableuse; 2o d'argiles grises, brunes et noirâtres, dans lesquelles est un banc de sable, graviers et cailloux, contenant une nappe d'eau d'infiltration qui alimente les sources du pays; 3o une argile compacte, grise et bleue, avec des pyrites, sulfures de fer, et des petits cristaux de gypse de chaux sulfatée; 4° des marnes argileuses coupées par un banc de sable ou gravier, dans lequel est une seconde nappe d'eau ; 5o des argiles marneuses et souvent pyriteuses, avec quelques petits cristaux de gypse; 6° une couche irrégulière de fer oxydé hydraté limoneux, souvent géodique et plus souvent fragmentaire, avec oxyde jaune, rouge, brun et noir, provenant évidemment de la décomposition d'une masse de sulfure de fer. Ces minerais de fer sont exploités pour les forges de Niederbronn; 7° des marnes grises, argiles, avec sables et graviers dans la partie inférieure, où se trouve une troisième nappe d'eau.

41. Sous ces argiles est la mine, que nous diviserons en deux étages distincts, savoir: le premier, de la mine asphaltique proprement dite, dont la puissance varie entre 8, 10 et 12 mètres et au delà, y compris les bancs de lignites.

42. Cette mine se compose: 1° d'un banc de calcaire brun asphaltique, de 2 à 3 et 4 mètres, marne lacustre, stratifiée et pénétrée d'asphalte, qui s'y trouve dans la proportion de 12 à 15

cent environ;

pour

2o D'un calcaire gris, marneux, lacustre, asphaltique, de 3 à 4 mètres, par couches plus ou moins épaisses et plus ou moins riches en asphalte, donnant communément de 8 à 10 pour cent;

3o D'un calcaire marneux, pyriteux, noirâtre, fétide;

4o D'un banc de lignites dont l'épaisseur varie entre 2, 3, 4 et 6 mètres, et qui sont séparés par quelques bandes calcaires bitumineuses, mais dont la moyenne est de 2 mètres;

Et 5o d'un banc de calcaire bitumineux, gris, graveleux ou sableux, sous lequel est une quatrième nappe d'eau, qui forme, dans les déclivités du sol, des sources abondantes, sur lesquelles on trouve souvent de larges miroirs de naphte.

43. Le second étage de la mine, de 6, 8 et 10

« PreviousContinue »