Page images
PDF
EPUB
[ocr errors][ocr errors]
[ocr errors]

dont plusieurs sembloient menacer encore la demeure
du vice trop long-temps couronné... & encore des cadavres.
Mais le vestibule, mais l'escalier & la chapelle , & tout
le reste des appartemens , rien n'étoit plus hideux , plus
horrible. On fixoit pourtant tout cela sans horreur , en
fe rappelant ceux qui venoient de l'habiter. Les murail-
les, teintés de sang", couvertes de lambeaux, de mem-
bres d'hommes, de tronçons d'armes , & parmi des mor-
ceaux d'étoffes légères , 'un pan da manteau royal , de
velours fleurdelyié en or, distribué à qui vouloit s'en
fouiller les mains; des débris de meubles, des taiffons,
des bouteilles distribués aux bourreaux foldés du despote,
& par-tout des cadavres. La porte du château donnant
sur la terrasse obftruée par des monceaux d'autres cada-
vres presque nus & mordant encore la poussière, leurs
doigts crispés de rage d'avoir succombé sous le fer du
peuple. Toutes les allées de ce beau jardin, l'admiration
des étrangers , l'orgueil de la nature & de l'art, jonchées
de même, des cadavres au pied des arbres , au bas des
statues de marbres, & recouverts par l'herbe, les fleurs
du parterre. Au pont tournant, comme pour donner la
dernière touche à cette image effroyable, la caserne de
bois des suifles brûlant tout à la fois & sa flamme
sinistre éclairant cinq ou fix voitures qu'on chargeoit de
morts sur la place de Louis XV. A côté de cette scène
d'horreur , Louis XVI, cause première de cet événement
douloureux, comme un plat lcélérat habitué au crime ,
asfis à une table bien servie dans l'un des comités du
corps législatif, buvant , mangeant comme à l'ordinaire,
à côté de la femme filencieuse , & se mordant les lèvres
rage de n'avoir pas été mieux secondée dans ce now:
veau forfait. Pour commencer son supplice, que ne pût-
elle entendre le peuple regrettant de n'avoir pu ,
de victimes obscures , lubftituer les vrais criminels ; mais
le ceur de Médicis-Antoinette doit lui dire aflez quels
sont les veux qu'elle inspire & le sort qui l'attend.

Le lendemain se ressentit de la veille , & ce qu'on y fit emporta les mêmes caractères, mais ils furent moins sanglans. Le peuple le porta aux prisons de l'Abbaye , pour joindre d'Affry à les soldats immolés. Une centaine de fuifles réfugiés au bâtiment des Feuillans , auprès de leur roi, se présentèrent à la barre pour obtenir la protedion du corps législatif; une cour martiale doit les jus

[ocr errors]

à tant

ger; il faut leur accorder la grace de leur vie , s'ils peus vent donner un démenti à Louis- le faux , & prouvery contre ce qu'il a déclaré la veille , que c'est lui ou un ordre émané de sa bouche qui les autorisa à tirer sur les citoyens; en attendant ils ont été transférés avec affez de peine au palais Bourbon.

Le peuple continua la poursuite & le châtiment des brigands ; belle réponse à ses calomniateurs qui l'accusent. de ne pas respecter toujours les propriétés ; mais sa trop juste fureur contre les soldats rouges n'est pas ençore rallentie ; où il en trouve, dans les églises ou chez les filles , il les sabre impitoyablement.

A Courbevoie , les fuisses revenus de Paris, où ils étoient allé pour défendre leurs frères coupables , v04lurent comme le fortifier dans leurs belles casernes & foutenir un fiége. Le peuple, à qui rien ne résiste , mit le feu à ces belles cafernes.

Les Parisiens reprennent une mesure qu'ils avoient eu tort de ne pas mettre à exécution le 20 juin 1791. Sans respect pour les arts, ils s'empressent aujourd'hui d'abattre les ftatues de leurs anciens despotes. Déjà la corde est passée au cou de Louis XV, de Louis XIV, de Louis XIII, voire même de Henri IV, qui ne valoit guère mieux que les autres. Tous ces rois de bronze vont être renversés (1).

(1) Dans l'intérieur de la maison commune de Paris, on avoit déjà fait justice de la statue pédestre de Louis quatorze ; elle ressembloit à ce colosite de l'antiquité, dont la tête touchoit aux cieux & dont les pieds étoient dans la fange. En fouillant dans le socle, on vient de trouver une inscription & une médaille qui ate testent gravement aux enfans de nos enfans que le de. mi-dieu ci-dessus avoit pensé mourir , & qu'il fut rendu à ses sujets par leurs prières à la bonne vierge. On y apprend encore que le pieux monarque, à qui en étoit tedeyable déjà de la révolution de l'édit de Nantes daigna monter à l'Hôtel de Ville , & s'y faire servir à table par MM. les échevins , & que le procureur de la commune de ce temps , qui ne le nommoit pas Ma. nuel, une serviette sous le bras, eut la faveur de vere fer à boire, à genoux, à son maître. Hâtons - nous de

[merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small][merged small]

la Place Lorus VälHotelip The le peuple fit lui memo poplice der Roar de Bronze en les renverrant i terre. Ceteremple utiruwi dans les 83 Departemens ,

1

« PreviousContinue »