Épitre a Madame la comtesse de * * *. Les courses de Tempé; pastorale. Gustave Wasa, tragédie. La métromanie; comédie. Fernand Cortès; tragédie. La fausse alarme; pastorale. Lettre de m. le comte de Tessin, ambassadeur de Suède, à m. Piron

Front Cover
M. Lambert, 1776
 

What people are saying - Write a review

User Review - Flag as inappropriate

tome II, Harvard

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 335 - Ils ont dit, il est vrai, presque tout ce qu'on pense. Leurs écrits sont des vols qu'ils nous ont faits d'avance; Mais le remède est simple : il faut faire comme eux ; Ils nous ont dérobés, dérobons nos neveux; t Et tarissant la source où puise un beau délire, A tous nos successeurs ne laissons rien à dire.
Page 298 - A vous tirer du pair, à vous faire adorer. Tel est le cœur humain , surtout celui des femmes -. Un ascendant mutin fait naître dans nos âmes, Pour ce qu'on nous permet , un dégoût triomphant , Et le goût le plus vif pour ce qu'on nous défend.
Page 333 - La fraude impunément, dans le siècle où nous sommes, Foule aux pieds l'équité, si précieuse aux hommes : Est-il, pour un esprit solide et généreux, Une cause plus belle à plaider devant eux ? Que la fortune donc me soit mère ou marâtre...
Page 278 - C'est moi qui les écoute, et qui les congédie. Je suis las de jouer, pour vous, la comédie, De vous celer, d'oser remettre au lendemain, Pour emprunter encore, avec un front d'airain. Ma probité répugne à ces façons de vivre. De ce monde aboyant, cherchez qui vous délivre. Pour moi, plein désormais d'un juste repentir, J'abandonne le rôle, et ne veux plus mentir. Viennent baigneur, marchand...
Page 330 - Peut-être suis-je en droit d'oser vous faire aussi. Mais c'est que notre rôle est notre unique affaire, Et que de nos débats le public n'a que faire.
Page 355 - Je lui croyais du goût, de l'esprit, du bon sens; Ce n'est qu'un étourdi. Cela tourne à tous vents. Cervelle évaporée, esprit jeune et frivole Que vous croyez tenir au moment qu'il s'envole; Qui me choque, en un mot, et qui me choque au point Que chez moi, sans ma pièce, il ne resterait point.
Page 323 - Le bonheur du poète était encor douteux ; Mais il est mon rival, et mon rival heureux. De Lucile, sans cesse, il contemple les charmes. Il se voit vingt rivaux, sans en prendre d'alarmes. A l'estime du père il a le plus de part. Seule, avec son valet, je te trouve à l'écart. Que te veut-il? Pourquoi s'enfuit-il à ma vue? Quels étaient vos complots?
Page 259 - Lucile en est encore à savoir que je l'aime! Que ne profitions-nous de la commodité De ces vers amoureux dont son goût est flatté?
Page 311 - N'en doute pas, et même y goûter des douceurs. L'amour impunément badine au fond des cœurs. A ce que nous sentons, que fait ce que nous sommes? L'astre du jour se lève; il luit pour tous les hommes, Et le plaisir commun que répand sa clarté, Représente l'effet que produit la beauté.
Page 282 - N'hypothéquez-vous pas l'auberge et le tailleur? DAMIS. Sans doute, et sur un fonds de la plus noble espèce. Le Théâtre-Français donne aujourd'hui ma pièce. Le secret m'est gardé. Hors un acteur et toi, Personne au monde encor ne sait qu'elle est de moi. Ce soir même on la joue : en voici la nouvelle. Mon talent à l'Europe aujourd'hui se révèle. Vers l'immortalité je fais les premiers pas ; Cher ami, que pour moi ce grand jour a d'appas ! Autre espoir...

Bibliographic information