Description historique de la ville de Paris et de ses environs, Volume 2

Front Cover
Chez les Libraires associés, 1765 - Bridges - 10 pages

From inside the book

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 219 - ... deux d'un premier lit. On reconnut enfuite qu'il n'avoit point la Pierre. Il étoit deftiné à perdre la vie de la manière du monde la plus heureufe, par une aâion de charité.
Page 319 - Il n'eft pas inutile de remarquer qu'il a vécu fous les règnes de Charles VIII , de Louis XII , de François premier , de Henri II , de François II...
Page 5 - C'était sur cette table que se faisaient les festins royaux, et on n'y admettait que les empereurs, les rois, les princes du sang, les pairs de France et leurs femmes; car tous les seigneurs qui étaient au-dessous de ce rang-là mangeaient à d'autres tables.
Page 57 - Que le dieu de la Seine a d'amour pour Paris ! Dès qu'il en peut baiser les rivages chéris, De ses flots suspendus la descente plus douce Laisse douter aux yeux s'il avance ou rebrousse ; Lui-même à son canal il dérobe ses eaux, Qu'il y fait rejaillir par de secrètes veines, Et le plaisir qu'il prend à voir des lieux si beaux, De grand fleuve qu'il est, le...
Page 433 - Cette fontaine jette de l'eau par plusieurs tuyaux, et des moines de différents ordres s'empressent tous d'aller remplir leur tasse de cette liqueur angélique. Sur le devant du tableau est un jésuite qui tient une petite cruche, et qui, par là, ferait croire qu'il a grande envie de s'enivrer de cette eau. Mais son attitude est d'ailleurs si distraite qu'on voit bien qu'il n'en veut pas faire un grand usage.
Page 290 - Pfcaumes & quelques Cantiques, fur des airs qu'on chantoit pour lors; & voilà l'origine du chant particulier que les Prêtres de l'Oratoire de la Congrégation de France ont fubftitué dans leurs E^Iifes au chant Grégorien.
Page 141 - L'illuftre Santeuil compofa fur ce fujet une pièce latine , dans laquelle ce grand Poète , en célébrant la gloire du Conquérant , fit une mention honorable de la générofité du Monarque envers le Corps de la Mercerie , & de la reconnoiflance de cette Compagnie.
Page 462 - Françoisd. 1 ce tems-là. Le Père Mabillon dans fa Préface fur les Sermons de ce Saint, parle de ce Manufcrit, & en vante l'antiquité & la fingularité , mais il croit qu'il n'a été écrit qu'après la mort de ce Père ; car dans !e titre on lui donne la qualité de Saint.
Page 291 - Maïfon n'eft compofée que d'environ vingt-deux mille volumes ; mais elle eft une des plus curieufes. M. de Bérulle commença par y mettre un petit nombre de livres bien choifis, & fur-tout de très-bons livres de controverfe.
Page 140 - Mercerie lui prêta une somme considérable qui fut rendue peu après avec une autre somme en présent. Le ministre chargé de notifier au corps de la Mercerie les volontés du prince marqua dans sa lettre l'intention que ce présent fût employé à la décoration de leur chapelle et à des prières pour Sa Majesté.

Bibliographic information