Page images
PDF
EPUB
[ocr errors][ocr errors]

tion du 21 de ce Mois N. S. avec Sa Majefté pour faciliter l'ouverture dans les Articles fuivans. il

1. Le lieu qui a paru le plus propre pour le congres, a été la Ville d'Utrecht.

2. Le 12. Janvier prochain N. S. a été fixé pour l'ouverture du dit Congres.

3. Il a été arreté que les Miniftres de la Reine, & des Seigneurs les Etats, fe trouveront en qualité de Miniftres Plenipotentiaires, & qu'ils ne prendront für eux le Caractére d'Ambaffadeurs, que je jour de la Paix, afin d'éviter le plus qu'il fera poffible l'embarras des ceremonies, & la longuer qui en pourroit naitre.

4. La Reine & les Etats Généraux des Provinces Unies infiftent que le Duc d'Anjou, & des cy devant Electeurs de Baviere & de Cologne d'entrent pas au Congrés jufques à ce que ces points qui pou રે roient les regarder, aient efté ajutté. Erla Reine & les dits Seigneurs Etats font ferment refolus de ne pas envoyer des palleports pour les Miniftres de France; que le Roi trés-Chrétien n'ait préalablement declaré que l'absence des Miniftres fusmentionés ne retardera pas le progres de la negotiation. Ka

Les

Les Lettres circulaires ont deja efté ecrites par Sa Majefté à tous les Alliés, qui font engagés avec elle dans la presente GuerreTM, en conformité des trois premiers articles, cy deffus fpecifiez. Et la Reine m'ordonne de vous faire fçavoir que d'abord qu'elle recevra la declaration de Sa Majesté très Chretienne fur le dernier de ces 4. Articles, les paffeports qui font icy en blanc, vous feront envoyés avec les noms de Monfieur le Maréchal d'Uxelles, de Monfieur l'Abbé de Polignac & du Sieur Menager qui y feront inferrés à moins que le Roy n'ait fait quelque changement à la premiere nomination des Plenipotentiaires, dont vous avez donné part. Comme non feulement les Miniftres de Sa Majesté mais auffi de plufieurs de fes Alliés, qui doivent affifter au traitté de Paix futur, font prefentement icy, j'ay à vous prier Monfieur de m'envoyer les paffeports neceffaires pour qu'ils puiffent fe rendre en Hol lande avec plus de feureté. Je fuis.

[ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors]

DISCOURS

De Mylord Strafford aux Miniftres des
Hauts Alliés pour la declaration de
Lien & temps du Congres, pronon-
cé le 1. Decembre 1711. dans
la Sale de Treves à la
Haye.

11⁄2

,

y a quelque tems que le Roi très-Chrê tien a témoigné à la Reine une in clination & un defir d'entrer en negocia tion pour une paix, fur quoi Sa Majelté la Reine de la Grande-Bretagne aiant déclaré qu'elle ne feroit jamais aucun pas qui ne fût conforme à l'engagement où elle le trouvoit avec tous les Alliés fes Miniftres receurent par fon ordre quelques points généraux du Miniftre autorifé par le Roi T. C. lefquels, quoiqu'ils n'étoient pas fi fpecifiés, comme il feroit à fouhaitter, cependant ont été trouvés fuffifants pour pouvoir faire ouvrir un Con⚫ grés pour la negotiation d'une paix générale. D'abord que les dits points ont été fignés par le Miniftre de France, la Reine les fit communiquer à tous les Alliés, ou à leurs Miniftres, où d'une au K 3

tre

i

tre façon. En mefme tems elle m'ordonna de me rendre au plutoft icy à fin de faire la communication des dits points à L. H. P. les Etats Généraux. Sur quoi les dits Seigneurs Etats Généraux aiant fait réponse à la Reine par leur Ministre M. Buys, Sa Majefté ordonna à fes propres Miniftres de convenir avec celui de L.H.P. de la forme la plus convenable pour inviter les autres Hauts Alliés à donner leurs inftruЄtion, & à envoyer au plutoft leurs Picnipotentiares au Congrés, qui devoit eftre tenu pour traitter d'une Paix Géné rale; & comme il étoit neceffaire de fpecifier dans la fusdite invitation le lieu & le temps pour le Congrés, ils convinrent d'accord avec le Miniftre de L. H. P. que de lieu le plus commode feroit la Ville d'Utrecht; &a fin de donner du tems aux Alliés plus éloignés pour y envoier leurs Miniftres, on fixa de commun accord le 12 jour de Janvier pour l'ouverture du Congrés. En même tems l'on convint auffi de la forme de la lettre d'invitation qu'on devoir écrire à tous les Hauts Alliés, dont quelques unes ont été deja mifes en Angleterre entre les mains des Miniftres des fusdits Hauts Alliés, à fin qu'ils les en

1

F

[ocr errors]
[ocr errors][ocr errors][ocr errors]

8

voyaffent à leurs Maiftres, & d'autres furent envoyées en droiture aux Miniftres de fa Maj. Britannique refidants dans les Cours de quelques Alliés. L. H. P. ont bien voulu envoyer auffi quelques unes de ces lettres à leurs Miniftres dans les endroits où Sa Majesté Britannique n'a aucun Miniftre, & quelques autres m'ont été données par la Reine pour être renduës à quelques uns des Miniftres qui fe trouvent icy. Ils verront par là entre autres chofes qu'il a été trouve neceflaire pour prevenir l'embarras du Cérémoniel, que les dits Plenipotentiares ne prennent d'autre caractére jusques à la lignature de la paix. La Reine m'a chargé en même tems de recommander à tous les Hauts-Alliés, la continuation de l'union, qui nous a été fi avantageufe pendant la guerre, pour la negociation future de la Paix, ne doutant nullement qu'aiant fait voir par là à nos ennemis, que nous entrons bien unis & de concert dans la negociation, nous n'obtenions amplement le prix de cette guerre moyennant une paix générale bonne & durable. Vous aurez la bonté de reprefenter tout ce que j'ay eu l'honneur de Vous communiquer.

« PreviousContinue »