Dictionnaire pour l'intelligence des auteurs classiques, grecs et latins: tants sacrés que profanes, contenant la géographie, l'histoire, la fable, et les antiquités...

Front Cover
Seneuze, 1772 - Classical dictionaries
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 356 - Les lois lui confient les peuples comme le plus précieux de tous les dépôts , à condition qu'il sera le père de ses sujets.
Page 483 - Ils se montrèrent particulièrement dans les lieux sacrés et sur les places publiques. Il n'y avoit en effet que la publicité qui pût pallier la licence apparente de leur philosophie. L'ombre la plus légère de secret, de honte et de ténèbres , leur auroit attiré dès le commencement des dénominations injurieuses et de la persécution.
Page 485 - Socrate. L'exercice a quelquefois élevé l'homme à la vertu la plus fublime. Elle peut donc être d'inftitution & le fruit de la difcipline. Celui qui penfe autrement , ne connoît pas la force d'un précepte, d'une idée. C'eft aux aftions qu'on reconnoît l'homme vertueux.
Page 530 - ... je m'aperçus qu'après qu'on eut un peu bu de « cette liqueur, la tête tourna à tous les convives. On criait , « on chantait , on parlait à tort et à travers.
Page 540 - Il fçavoit que les loix peuvent beaucoup contribuer au règlement des mœurs ; mais , félon lui , le Prince devoit être par fon exemple une loi vivante , & il ne croyoit pas qu'il fût digne de commander aux autres , s'il n'avoit plus de lumière & plus de vertu que fes fujets.
Page 341 - Athènes, crut devoir s'en abfenter pendant quelques années , & profiter de ce tems pour faire differens voyages. Il vint à Sardes , & il y fut reçu comme le demandoit la réputation d'un fi grand homme. Le Prince, accompagné d'une nombreufe cour , parut dans tout l'éclat de la royauté , & avec les habits les plus magnifiques, où l'or & les pierreries brilloient de toutes parts. Quelque nouveau que fût ce...
Page 483 - L'ombre la plus légère de secret, de honte et de ténèbres, leur aurait attiré dès le commencement des dénominations injurieuses et de la persécution. Le grand jour les en garantit. Comment imaginer, en effet, que des hommes pensent qu'il y ait du mal à faire et à dire ce qu'ils font et disent sans aucun mystère?
Page 1 - Dictionnaire pour l'intelligence des auteurs classiques grecs et latins, tant sacrés que profanes, par Fr. SABBATHIER. Pari», 1815, in-8. (Tome 37e et dernier.) 6 » Dit (Le) de menage, pièce en vers du XIV«' siècle , publié, pour I première fois par MG -S.
Page 111 - ... ne contient qu'un feul & unique fait , renfermé dans un certain efpace déterminé , & achevé dans un feul temps, dont la fin eft d'amener quelque axiome de morale , & d'en rendre la vérité fenfible...
Page 366 - ... on n'employé le marbre que parce qu'il eft plus commun que les autres pierres , par la même raifon que le fer eft plus rare en Amérique que l'or & l'argent. Que diroient les...

Bibliographic information