Parler de soi sous Staline: La construction identitaire dans le communisme des années trente

Front Cover
Les Editions de la MSH, Jan 1, 2002 - Social Science - 210 pages
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified

 Résultat d’un colloque tenu en 1999, l’ouvrage analyse l’importance et le rôle du discours individuel sous le stalinisme. Contrairement à toute idée reçue au sujet des systèmes politiques despotiques, il apparaît que le stalinisme a encouragé l’expression individuelle sous diverses formes : autobiographie, journal intime, autocritique, etc. Ces pratiques avaient un double but : connaître et reconnaître ses sujets. Cette duplicité se retrouve au cœur même des systèmes politiques coercitifs dont la fonction est, d’une part, de contrôler les individus en leur offrant des formes d’objectivation, d’autre part de leur donner la possibilité de s’identifier comme libres sujets à l’idéologie de l’État. Réunissant une vingtaine de contributions en français et en anglais, l’ouvrage contribue à une compréhension plus nuancée de la dynamique propre à tout régime politique, despotique ou non.

 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Bibliographic information