Essai historique sur la vie et les ouvrages de Gresset, Volume 2

Front Cover
Caron-Vitet., 1844
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified

From inside the book

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 26 - La Mort a des rigueurs à nulle autre pareilles; On a beau la prier, La cruelle qu'elle est se bouche les oreilles, Et nous laisse crier. Le pauvre en sa cabane, où le chaume le couvre, Est sujet à ses lois; Et la garde qui veille aux barrières du Louvre N'en défend point nos rois.
Page 130 - dont la plume féconde Fit tant de vains projets pour le bien de ce monde, Et qui depuis trente ans écrit pour des ingrats, Vient de créer un mot qui manque à Vaugelas : Ce mot est bienfaisance : il me plaît; il rassemble, Si le cœur en est cru , bien des vertus ensemble.
Page 158 - Et d'ailleurs qu'y at-il entre les prêtres et Dieu ? Les prêtres sont à la morale ce que les charlatans sont à la médecine.
Page 59 - C'est donc là que sont venus aboutir tant d'affectueux sentiments ! C'est donc en vain que le vertueux Père Fleuriau, l'apôtre des gentils, a labouré, semé, arrosé ; voilà donc sa moisson ! Il a prié, exhorté, menacé, tonné, cassé sa flûte, et cependant je ne vois point de changement ; on continue ; autrefois on se couchait à minuit, et depuis la retraite on est devenu plus méchant d'une heure.
Page 66 - Perroquet est très joli et passe bien les deux autres ; mais il est bien libertin, et fera très certainement des affaires aux jésuites, s'ils ne s'en défont. Tout le talent de ce garçon est tourné du côté du libertinage et de ce qu'il ya de plus licencieux, et on ne corrige point de pareils génies. Le plus court et le plus sûr est de le renvoyer, car les Nouvelles ecclésiastiques * triompheront sur un homme de ce caractère...
Page 158 - Robespierre sur les rapports des idées religieuses et morales avec les principes républicains et sur les fêtes nationales...
Page 36 - Les lettres m'auront obligation de ce que je vous ai engagé » à courir de nouveau une carrière où vous avez eu tant de • succès. Je vous l'ai dit, et je vous le répète, les affaires » des Toirons sont entre les mains de la justice; je ne puis » les évoquer à moi sans manquer à ce que j'ai établi. Sur » ce. je prie Dieu qu'il vous ait en sa sainte et digne garde.
Page 163 - J'ai lu le Machiavel d'un bout à l'autre; mais, à vous dire le vrai, je n'en suis pas tout à fait content, et j'ai résolu de changer ce qui ne m'y plaisait point, et d'en faire une nouvelle édition, sous mes yeux, à Berlin. J'ai pour cet effet donné un article pour les gazettes, par lequel l'auteur de YEssai désavoue les deux impressions.
Page 163 - J'ai trouvé les chapitres xv et xvi tout différents de ce que je voulais qu'ils fussent: ce sera l'occupation de cet hiver que de refondre cet ouvrage. Je vous prie cependant, ne m'affichez pas trop, car ce n'est pas me faire plaisir; et d'ailleurs vous savez que, lorsque je vous ai envoyé le manuscrit, j'ai exigé un secret inviolable.
Page 163 - Machiavel d'un bout à l'autre; mais, à vous dire le vrai , je n'en suis pas tout-à-fait content , et j'ai résolu de changer ce qui ne m'y plaisait point, et d'en faire une nouvelle édition sous mes yeux à Berlin. J'ai pour cet effet donné un article pour les gazettes, par lequel l'auteur de l'Essai désavoue les deux impressions. Je vous demande pardon ; mais je n'ai pu faire autrement, car il ya tant d'étranger dans votre édition, 'que ce n'est plus mon ouvrage.

Bibliographic information