Page images
PDF
EPUB
[ocr errors][ocr errors]

couvrées que 3 jours après. Le même orage caufé beaucoup de malheurs dans la campagne. Un homme & fon enfant ont été tués par la fou dre, & plufieurs perfonnes en font fi dange reufement bleffées que l'on défespere de leur guérifon.

VIENNE (le 27 Août.) L'impératrice-reine ayant réfolu d'abolir, dans toutes les terres & dépendances de fon royaume de Bohême, les corvées & autres travaux auxquels les payfans étoient tenus envers leurs feigneurs, on vient de donner au public un expofé des motifs qui y ont déterminé S. M. I., ainfi qu'une note de la maniere d'exécuter un projet auffi digne du nom immortel de Marie-Thérefe, & auffi convenable aux vrais intérêts de l'état. Ce mémoire remarquable, & qui mérite d'être lu, a pour titre: Inftruction fur la maniere de changer en biens taillables les terres du domaine de la couronné de Bohême, Cet ouvrage, publié avec l'approbation de l'impératrice-reine apoftolique, fe trouve à l'imprimerie royale, chez le noble Jean-Thomas de Trattnern, imprimeur de la cour.

La fanté de l'archiduc Ferdinand ayant éprou vé une altération fenfible & alarmante, l'impératrice-reine, .de l'avis du baron de Storck, fon premier-médecin, a envoyé à Milan le docteur Quarin, chargé de donner à S. A. R. tous les fecours qu'exige fon état.

Suivant les lettres de Bude, le feu s'y manifefta le 12 de ce mois, près de la pofte. Un grand vent du nord, qui fouffloit alors, joint à la fé chereffe exceffive, faifoit craindre un embrafe ment général; mais l'empereur, qui étoit arrivé le matin du camp de Stirie à celui de Pefth, ac courut avec le duc de Saxe-Tefchen, fit abattre les maifons les plus expofées, & coupa toute

[ocr errors]

Communication aux flammes. Au moyen de eer fages difpofitions, il n'y eut que 15 maisons de brûlées ou de détruites.

La ville de Clagenfurth, capitale de la BaffeCarinthie, n'a pas été fi heureuse. Un incendie a réduit en cendres, le 17, un grand tiers de fes habitations. On n'eft parvenu qu'avec beaucoup de peine à fauver de la chambre des comptes les papiers les plus importans.

Hier 26 à 6 h. du foir, l'empereur & l'archi duc Maximilien, arriverent de Hongrie en cette capitale..

ITALIE.

ROME (le 20 Août.) Le fouverain pontife a conféré aux 4 nouveaux cardinaux différens bé néfices & penfions jufqu'à la concurrence de 4 mille écus romains, fomme à laquelle doit mon ter ce qu'on appelle ici la portion congrue d'un .cardinal italien..

Le cardinal Pallotta pro-tréforier, ayant communiqué au St. pere les avis des membres de la congrégation fur les affaires économiques de la chambre apoftolique, S. S.. a adopté le projet fuivant. L'impôt fera réparti au marc la livre dans les villes & communautés où il y a un cadaftre, & dans celles où il n'y en a point, les préfidens recevront la déclaration des tenanciers fous la religion du ferment. En conféquence, le commiffaire de la chambre eft occupé actuellement à rédiger les réglemens néceflaires pour l'exécution de cette loi.

Lorsque le même cardinal rendit une ordonnance qui annonçoit que le St. pere aboliffoit entierement tout péage, & tout droit de paffage de bétail, & d'autres effets & marchandises, il y étoit dit en même tems, que ceux qui fe croi

C

1

roient léfés par cette fuppreffion, reeewroient un dédommagement pourvu qu'ils prouvaffent à quel titre ils avoient perçu un tel droit. Plufeurs avoient présenté des mémoires à cet effet. Ils ont érélus dans une congrégation de la chambre, qui s'eft tenue le 7 de ce mois, & il y a été rendu plufieurs décrets qui déclarent non recevables, & exclus de toute compensation ceux qui n'avoient point obtenu la perception de tel ou tel droit à titre onéreux; de ce nombre font la communauté & le chapitre de Magliano, l'hôpital du St. efprit, la famille Barberini, &c. L'inftance de MM. Gavotti fut renvoyée à un autre tems. Le pape est déterminé à maintenir cette ordonnance, qui favorise le commerce de l'état eccléfiaftique, & celui des pays voifins.

Dans une troifieme chambre découverte fous le même terrein dont on a parlé, on a encore trouvé un tableau, repréfentant une bacchante jouant en même tems de deux flûtes devant un vieillard qui eft venu pour l'entendre, & que conduit une autre bacchante.

Le fuperbe vafe d'albâtre qui a été trouvé précédemment, ayant été réparé & poli par le sculp teur Ninelli, aété préfenté au pape,qui l'a accepté, ainsi que la bafe de ce vafe,qu'on croyoit perdue, & qui a été rapportée par un homme in

Sonnu.

NAPLES (le 20 Août.) Hier, 19 de ce mois, la reine eft accouchée d'un prince.

Le dérangement de la fanté du prince de Caramanica, nommé miniftre plénipotentiaire à la cour de Ruffie ne lui permettant pas d'entreprendre un auffi long voyage, le roi l'a rempla le duc de St. Niccolas-Gaeta, qui eft fur par fon départ. On apprend que le comte Rofomowski, qui vient résider en cette cour en qua

lité de miniftre de celle de Pétersbourg,eft arri vé à Vienne.

Le gouvernement a envoyé un détachement de 200 hommes, tant infanterie que cavalerie, pour diffiper les brigands qui infeftent les provinces de ce royaume. On a déjà arrêté une cinquantaine de ces fcélérats.

On apprend de Sora que, vers la fin du mois dernier, on y a reffenti une fecouffe de tremblement de terre, qui s'eft fait fentir aussi dans l'état eccléfiaftique, & entr'autres, à Veroli, où le féminaire de l'évêché a été fort endommagé.

VENISE (le 14 Août.) Le rer. de ce mois au foir, le frere de l'archevêque de Spalatro a été affaffiné dans une des rues de cette ville: on a trouvé fur lui des lettres qui le menaçoient de ce malheur, contre lequel il a négligé de prendre des précautions; les meurtriers, qui font inconnus ont eu le tems de fe fouftraire aux pourfuites de la juftice.

Les lettres de Trente portent que le duc de Glocefter a eu une feconde hémorrhagie qui fait craindre pour les jours. Les deux médecins qui Lui ont été envoyés par le roi d'Angleterre, fon frere, lui ont fait appliquer fur l'eftomac un vieux coq coupé en deux, & lui ont ordonné le lait de femme; mais, malgré le petit foulagement qu'il a reçu de ces deux remedes, on eft fans efpérance de conferver ce prince.

GENES (le 15 Août.) Le doge a fixé fon couronnement au 6 du mois prochain, & au 7 le banquet d'ufage à la nobleffe des deux fexes.

Le 7 de ce mois, un vaiffeau hollandois eft, arrivé ici de Lisbonne, ayant à bord fept ex-jéfuites allemands qui, après avoir paffé plufieurs années en prifon, ont obtenu de la reine de

Portugal la permission de retourner dans leur patrie.

On apprend d'Alger qu'un efclave efpagnol, qui avoit toute la confiance du dey depuis plufieurs années, avoit réuffi à fouftraire du tréfor de ce prince quatre caiffes remplies d'or & d'argent, dont la valeur montoit à plus de trois millions. Des vents très-contraires l'ont empêché de partir fur le bâtiment où il avoit embarqué cet argent; il a été arrêté, & coupé tout de fuite en petits morceaux.

LIVOURNE (le 17 Août.) Quoiqu'on prétende la récolte de cette année moins abondante que celle des deux dernieres, il eft certain que jufqu'à -préfent la France, l'Espagne, ni le Portugal ne font point de demandes, ce qui n'arrive roit pas fi on y éprouvoit quelque crainte ou quelque befoin. Nous apprenons par des lettres de Tunis, que les pluies qui y font tombées ont changé la face des chofes, & que la récolte de ce pays y fera plus que fuffifante pour les befoins. Selon les mêmes avis, ces pluies ont été générales dans tous les états barbaresques; en conféquence, les négocians fufpendront leurs fpéculations pour ces climats. Les lettres du levant annoncent la même abondance, & l'on apprend que plufieurs bâtimens font déjà partis pour profiter du bon marché des grains dans cet te partie du monde, & les tranfporter dans les lieux où le débit en pourra être plus favorable, Les traites ouvertes avec la Sicile & la Lombardie continuent d'avoir lieu, & l'on compte déjà un grand nombre de magafins établis à Barcelo ne, à Marseille, à Gênes, à Novi, ainfi que dans certe ville. Il arrive journellement dans notre rade des chargemens de grains venant des états eccléfiaftiques; l'excédent confidérable des deux

« PreviousContinue »