Revue de Bretagne et de Vendée, Volume 22

Front Cover
J. Forest ainé, 1867 - Brittany (France)
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 184 - Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l'ordre public établi par la loi.
Page 310 - Dans tout pays où les droits du peuple ne sont pas de vains titres consignés fastueusement dans une simple déclaration, le pillage de quelques magasins, à la porte desquels on...
Page 159 - Il est constant que la mauvaise éducation des femmes fait plus de mal que celle des hommes, puisque les désordres des hommes viennent souvent et de la mauvaise éducation qu'ils ont reçue de leurs mères...
Page 185 - Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l'insurrection est pour le peuple et pour chaque portion du peuple le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs.
Page 230 - Les entendrai-je toujours et les trouverai-je toujours dans le monde , ces libertins déclarés , esclaves de leurs passions , et téméraires censeurs des conseils de Dieu ; qui , tout plongés qu'ils sont dans les choses basses , se mêlent de décider hardiment des plus relevées?
Page 184 - Constitution garantit comme droits naturels et civils la liberté à tout homme d'exercer le culte religieux auquel il est attaché...
Page 352 - Quand ils se rencontraient sur la vague ou la grève, En souvenir vivant d'un antique départ, Nos pères se montraient les deux moitiés d'un glaive Dont chacun d'eux gardait la symbolique part : « Frère, se disaient-ils, reconnais-tu la lame?
Page 229 - Fst-ce que le catholicisme a empêché Bossuet d'être l'un des plus vastes penseurs, Pascal l'un des plus intrépides et même des plus téméraires ? Non...
Page 317 - Observez que c'est ici une manœuvre de la cabale qui poursuit la députation de Paris. Ils veulent m'écarter de l'Assemblée parce que je les importune en dévoilant leurs complots. Quant au décret d'accusation, vous ne pouvez le rendre contre moi, puisque vous avez décrété la liberté des opinions. Je demande au contraire un décret qui envoie les hommes d'État aux Petites-Maisons.
Page 230 - Mais, hommes doctes et curieux, si vous voulez discuter la religion , apportez-y du moins et la gravité et le poids que la matière demande. Ne faites point les plaisants mal à propos , dans des choses si sérieuses et si vénérables. Ces importantes questions ne se décident pas par vos demi-mots et par vos branlements de tête , par ces fines railleries que vous nous vantez, et par ce dédaigneux souris.

Bibliographic information