Page images
PDF
EPUB
[blocks in formation]
[blocks in formation]

GUILLAUMIN, LIBRAIRE ÉDITEUR,

RUE SAINT-MARC, GALERIE DE LA BOURSE, 5.

1840.

2.

[merged small][merged small][ocr errors]

POLITIQUE ET ANECDOTIQUE

DES

PRISONS DE LA SEINE.

CHAPITRE PREMIER.

Des anciennes Prisons. - De l'administration des Prisons

de la Seine en général.

« Joseph fut mis en prison, » c'est la première fois que ce mot se trouve dans la Genèse, mais nous le rencontrons ensuite dans presque tous les livres de Bible. Et que ce prison mot ne nous inspire pas trop d'effroi, trop d'horreur, quelque tristes que

soient les idées qu'il réveille, ce sont déjà des idées de civilisation et de progrès. Vous connaissez ce bon conte d'un naufragé, qui avait parcouru, trois jours durant, la plage déserte où l'avait jeté la tempête; à la fin du troisième jour, apercevant une potence et un pendu, il tomba à genoux et s'écria : a Dieu soit béni, je suis dans un pays civilisé. » Quand nous parcourons l'histoire d'un peuple naissant, nous aussi nous pouvons rendre grâces à Dieu la première fois que le mot prison s'offre à nos regards; nous aussi nous pouvons nous écrier : « Je suis dans un pays civilisé. » Les prisonniers, à tort ou à raison, sont les vaincus de la société; et ne pas égorger immédiatement tous les vaincus, c'est déjà un progrès, c'est déjà un pas immense vers la civilisation. Quand Romulus jetait les fondemens de la ville immortelle, il ne dit pas: a Celui qui franchira ce fossé sera mis en prison; » mais bien « celui qui franchira ce fossé sera znis à mort, » et Romulus tint parole.

Voulez-vous apprécier le degré de moralité auquel un peuple est parvenu, mesurer, pour ainsi dire, sa civilisation ? voyez comment ce peuple traite ses prisonniers. Quand la prison commence à précéder ou à remplacer la mort, c'est une peine qui ne lui est de guère inférieure ; puis les adoucissemens viennent graduellement, lentement, jusqu'à ce que la prison ne soit plus, suivant la définition de l'Académie, qu'un lieu où l'on enferme les condamnés et les prévenus.

Les condamnés et les prévenus! Ainsi ces mots se confondent

presque dans le langage, comme nous les confondons dans la pratique, et cepen

« PreviousContinue »