Tactique des assemblées législatives, suivie d'un traité des sophismes politiques; ouvrage extrait des MSS. par É. Dumont, Volume 1

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 172 - ... avantage. Chacun se donnera son jour d'éloquence et son, heure de célébrité. Chacun pouvant faire un discours écrit ou le commander , prétendra marquer son existence législative , et les assemblées deviendront des académies , avec cette différence que les harangues académiques y décideront du sort et des propriétés, et même de la vie des citoyens.
Page 171 - Quand les orateurs se bornent à lire ce qu'ils ont écrit dans le silence de leur cabinet, ils ne discutent plus, ils amplifient : ils n'écoutent point, car ce qu'ils entendraient ne doit rien changer à ce qu'ils vont dire; ils attendent que celui qu'ils doivent remplacer ait fini; ils n'examinent pas l'opinion qu'il défend, ils comptent le temps qu'il emploie, et qui leur paraît un retard.
Page 173 - ... qui avaient eu lieu ; le sujet trouvé, le discours écrit, le résultat leur était indifférent. En bannissant les discours écrits, nous créerons dans nos assemblées ce qui leur a toujours manqué, cette majorité silencieuse qui, disciplinée, pour ainsi dire, par la supériorité des hommes de talent, est réduite à les écouter, faute de pouvoir parler à leur place ; qui 3; s'éclaire, parce qu'elle est condamnée à être modeste, et qui devient raisonnable en se taisant1.
Page 87 - Où les ministres pourront-ils combattre avec moins de succès la liberté du peuple; où proposeront-ils avec moins d'inconvénicns leurs observations sur les actes de législation ? où leurs .préjugés , leurs erreurs , leur ambition seront-ils dévoilés avec plus d'énergie ? où contribueront-ils mieux à la stabilité des décrets ? où s'engageront-ils avec plus de solennité à leur exécution? N'est-ce pas dans l'Assemblée nationale ? » Dira-t-on que le ministre aura plus d'influence...
Page 171 - ... Mirabeau , dit l'auteur de la Tactique des Assemblées législatives, allant à la tribune et dans la tribune même, recevoir des notes , qu'il parcourait de l'œil sans s'interrompre , et qu'il enchâssait quelquefois avec de plus grandes et dans la suite de son discours. Un homme d'esprit le comparait à...
Page 86 - S'il est absent, chaque question qu'il paraîtra nécessaire de lui adresser deviendra l'objet d'un débat; tandis que, dans l'assemblée, la question s'adresse à l'instant même au ministre par le membre qui la conçoit. Si le ministre s'embarrasse dans ses réponses, s'il est coupable. il ne peut échapper à tant de regards fixés sur lui ; et la crainte de cette redoutable inquisition prévient bien mieux Les malversations , que toutes les précautions dont on peut entourer un ministre qui n'a...
Page 86 - Les exécuteurs de toutes les transactions relatives à la chose publique, tant intérieures qu'extérieures , ne sont-ils pas comme un répertoire qu'un représentant actif de la nation doit sans cesse consulter ?, et où se fera .cette consultation avec plus d'avantage pour la nation , si ce n'est -en présence de l'assemblée ? Hors de l'assemblée le consultant n'est plus qu'un individu auquel le ministre peut répondre ce qu'il veut, et même, ne faire aucune réponse. L'interrogera-t-on par...
Page 86 - Quand il s'agira de rendre compte de la perception et de l'emploi des revenus, peut-on mettre en comparaison un examen fait en l'absence du Ministre, avec un examen qui sera fait sous ses yeux? S'il est absent, chaque question qu'il paroîtra nécessaire de lui adresser, deviendra l'objet d'un débat; tandis que dans l'Assemblée, la question s'adresse à l'instant même au Ministre par le Membre qui la conçoit.

Bibliographic information