Page images
PDF
EPUB

facrifier pour fon fenice. Cependant, - Nous fommes infiniment redevables à la bonté de V. M. qui continuë de Nous confoler par l'Augufte présence de l'Imperatrice & Reine, notre Maîtreffe, qui fait les délices de cette Province.

SIRE, Nous fuplions V. M. C. avec le plus profond refpect, de vouloir perséverer dans la Résolution fi importante & fi néceffaire qu'Elle a prife, de maintenir & établir l'Espagne fous la Domination de V. M par la force des Armes: Et s'il arrivoit que la Fortune en décidât autrement par la difpofition d'un Traité de Paix, & qu'il faliût partager les Domaines de cette Monarchie, Nous prions tres refpectueufement V. M. de proteger la Catalogne & les Provinces adjacentes de tout fon pouvoir, en telle forte que fi elles ne peuvent pas fe fauver avec le Corps entier de la Monachie, elles puiffent du moins fe foûtenir en particulier.

Nous n'interromprons pas d'avantage V. M, en lut repetant l'importance des fervices rendus par cette Province, qui a fi bien mérité de la Caufe commune, & en lui représentant l'état où elle fe voit reduite pour avoir fait son devoir : Mais Nous

cro

[ocr errors]

croirions manquer notre zèle & à l'obligation que Nous avons à V. M. fi Nous ne prenions la liberté de la fuplier d'avoir en haute confideration l'état où les chofes vont être reduites, à moins d'une conduite bien ferme & bien entendue dans cette Conjoncture.

Nous offrons donc à V. M. toutes les Forces de la Catalogne, nos Biens & nos Vies, pour l'accompliffement des deffeins de Votre Sacrée Majefté I. & C, & pour la Ser. Imperatrice notre Souveraine; car Nous confiderons queNous y fommes obli

és fuivant notre devoir envers Dieu & & envers V. M. pour la fûreté & la tranquillité de l'Europe, la liberté de l'Espagne, & la délivrance de la Nation Catalane.

[ocr errors][merged small]

REPRESENTATION

De la Principauté de Catalogne, à Leurs Hautes Puiffances les Sei-: gneurs Etats Generaux.

Hauts en Puifans Seigneurs.

a Ville de Barcelone, la Députation, ont en

voié & chargé le fous-figné de s'addreffer à vos H. P. dans la défolation extreme, ou ils fe trouvent, & de representer de leur part avec tout le refpect poffible:

Que par le moïen, & l'affiftance de V. H. P. la Catalogne étoit parvenuë à fon plus grand bonheur, en voïant arriver l'année 1705. fur la Flotte de la Reine de la Grande Bretagne, & de V.H. P. le Roi fon Maître Charles trois, à préfent Empereur, glorieusement regnant, avec une Armée commandée par le General Comte de Peterboroug, qui par plufieurs Manifeftes imprimés, & publiés au nom de la Reine de la Grande Bretagne, & de V. H. P. declara, que le Roi Charles trois

étoit le légitime Roi, & Seigneur naturel de la Monarchie d'Efpagne: Menaçant des executions Militaires ceux qui manqueroient à leur devoir, & offrant fa protection avec toute forte de faveurs à tous les autres qui feconderoient les juftes deffeins de la Grande Alliance.

Le fiége de Barcelone fut entrepris enfaite par l'Armée des Alliés, & pendant qu'elle étoit occupée à cette expedition, toute la Province de Catalogne, dégarnie alors des troupes de fon dominant, a reconnu fa Majefté fans aucune oppofition parce qu'elle voïoit non feulement les Puiffances Principales de l'Europe engagées en faveur de la jufte caufe; mais fe trouvoit auffi honnorée de la Présence d'un Prince de l'Augufte maifon d'Aûtriche, aux Glorieux Monarques de laquelle, auffi bien la Catalogne que l'Espagne eft. redevable de tout fon luftre & de tous fes avantages, depuis plus de deux fiecles.

La Ville de Barcelone s'étant renduë ausfi, fa Me. le Roi Charles commença d'y prendre poffeffion de fon Roïaume, & les. Etats de Catalogne joints dans une Affem.. blée générale, fuivant l'exemple de V. H. P. & des autres Alliés, & voulant fatisfai→

re à leurs fouhaits, ont declaré, & reconnu fa Majefté pour légitime Succeffeur de la Couronne d'Espagne.

La Flotte d'Angleterre & de V. H. P. s'étant retirée de la Mediterranéë, laiffant la Perfonne Roïale de fa Majefté à Barcelone, les naturels y donnerent la premiere épreuve de leur fidelité, & d'attachement, par la defense de cette Capitale, attaquée par Mer & par Terre des Enne mis, dans le tems qu'un petit nombre des Troupes des Alliés fe trouvoit au foutien de ce dangereux fiege,dont la Glorieuse levéë fraïa le chemin à tous les autres progrés que fa Majesté & fes Alliés ont remportés par aprés en Espagne.

Comme les Roiaumes d'Arragon & de Valence n'ont pas manqué de profiter d'abord de l'occafion à témoigner leur fidélité inviolable envers l'Augufte maifon d'Aûtriche, s'étant avancés eux mêmes à recevoir & reconnoitre fa Majefté, qui avec les Armes Victorieuses de la Ligue a penetré juf qu'à Madrid,les autres grands fuccés de Mahon, Sardaigne, & Majorque, avec la con clufion hûrcuse de la Guerre d'Italië,étoient les fruits que les Alliés ont tirés de la glorieu fe délivrance de fa Majesté à Barcelone,à la¬ quelle les Catalans ont emploié avec plaifir leur fang & leur fubftance.

[ocr errors][merged small][ocr errors]
« PreviousContinue »