Découvertes et établissements de Cavelier de La Salle de Rouen dans l'Amérique du Nord: (lacs Ontario, Érié, Huron, Michigan, vallées de l'Ohio et du Mississipi et Texas)

Front Cover
Maisonneuve & ce, 1870 - 411 pages
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 254 - Relation du Voyage Entrepris par feu M. Robert Cavelier, Sieur de la Salle, pour découvrir dans le golfe du Mexique l'embouchure du Fleuve de Missisipy.
Page 101 - New Voyages to North- America. Containing an Account of the several Nations of that vast Continent; their Customs, Commerce...
Page 243 - Journal historique du dernier voyage que feu M. de La Sale fit dans le golfe de Mexique, pour trouver l'embouchure, & le cours de la riviere de Missicipi, nommée à present la riviere de Saint Louis, qui traverse la Louisiane.
Page 321 - Voilà la destinée d'un des plus grands hommes de ce siècle, d'un esprit admirable, capable d'entreprendre toute sorte de découvertes.
Page 104 - Govierno, Batallas, y Astucias, se refieren: y los Viages de algunos Capitanes, y Pilotos, por el Mar de el Norte, a buscar Paso a Oriente.
Page 97 - Voyage ou nouvelle découverte d'un très-grand pays, dans l'Amérique, entre le Nouveau Mexique et la Mer Glaciale, par leR.
Page 16 - Histoire de la Conqueste de la Floride par les Espagnols, sous Ferdinand de Soto, ecrite en Portugais par un gentilhomme de la ville d'Elvas.
Page 356 - PERMISSION AU SIEUR DE LA SALLE DE DÉCOUVRIR LA PARTIE OCCIDENTALE DE LA NOUVELLE-FRANCE Lettres patentes données à Saint-Germain en Laye, le 12 may 1678. Louis, par la grâce de Dieu, Roy de France et de Navarre, à nostre cher et bien amé Robert Cavelier, sieur de la Salle, Salut. — Nous avons receu agréablement la très-humble supplication qui nous a esté faite en vostre nom de vous permettre de travailler à descouvrir la partie occidentale de la Nouvelle-France, et nous avons d'autant...
Page 43 - Pour vous parler franchement, ces missionnaires « songent autant à la conversion du castor qu'à celle des âmes, « car la plupart de leurs missions sont de pures moqueries...
Page 175 - Il y a du mystère; car ils ne se marient jamais, et font gloire de s'abaisser à faire tout ce que font les femmes. Ils vont pourtant en guerre, mais ils ne peuvent se servir que de la massue, et non pas de Tare ni de la flèche qui sont les armes propres des hommes.

Bibliographic information